16/06/2019  |  5204 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 12/06/2019 à 15:01:49
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Dangerously in Love

Beyoncé
Columbia - 2003

Non, vous ne rêvez pas ! Vous êtes bien en train de lire sur Foutraque.com la chronique du premier album solo de Beyoncé Knowles, membre du trio Destiny’s Child.
Et pourquoi donc un article sur une artiste si peu originale (talent mis à part) ? Tout simplement parce que ce premier long format est une bombe !

Pas la peine de tergiverser pendant des heures, le morceau d’ouverture Crazy in Love (au clip ultra sexy) prend direct au cerveau et ne vous lâche plus les neurones. Tout comme Naughty Girl (et son "I Love To Love You Baby" emprunté à Donna Summer), Baby Boy et Hip Hop Star, trois tubes potentiels tous meilleurs les uns que les autres.

Des influences à aller chercher dans la musique noire américaine des années 70 et 80, à l’image de la B.O. du dernier Mike Myers Goldmember, dont est extrait le funky Work It Out, rappelant les meilleures années de Stax et Tamla Motown.

Sans parler du titre concocté par IAM, Bienvenue, où l’on se dit que les marseillais ont fait un sacré bond en avant en ce qui concerne le beat… Bravo !

Bien sûr, il y a toujours les duos formatés pour MTV, comme avec Jay-Z sur le moyen Bonnie & Clyde ’03 ou avec le vétéran soul Luther Vandross sur The Closer I Get To You, les mièvreries r’n’b qui n’ont pas autant de chaleur qu’avec Aaliyah ou Ashanti (malgré le magnifique Signs avec Missy Elliott et l’émouvant morceau caché Daddy dédié à son père), mais il est difficile de se lasser de cet album dont la mise en bouche est particulièrement goûteuse.

Jennifer Lopez peut s’accrocher, Beyoncé a elle aussi des atouts à faire valoir, et sa musique sent moins le réchauffé. Bien au contraire ! 20 ans après le Thriller de Michael Jackson, Dangerously in Love a le potentiel pour conquérir la terre entière.
Allez, montez le son, et n’ayez pas honte ! C’est peut-être le moment de vous réconcilier avec votre jeune sœur… L’été s’ra chaud, l’été s’ra show !


www.beyonceonline.com


chronique publiée le 20/07/2003


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire