21/09/2019  |  5232 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/09/2019 à 14:39:42
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Bangkok Riot

Nelson
Diamondtraxx - mars 2006

Si l’Amiral britannique Nelson est le responsable de la plus désastreuse bataille navale de l’histoire de France (Trafalgar), le jeune quatuor parisien Nelson, quant à lui, souffle un son de révolte pour faire face aux assauts des groupes de rock venus d'outre-Manche. En attendant leur album en septembre prochain, il faudra patienter avec Bangkok Riot sorti sur le label Diamondtraxx. Sorte d’éveil musical, ce premier maxi dépayse, bien que la première approche soit dure.

Nelson cite Primal Scream, Can, Bauhaus ou encore New Order. Ces groupes ont été bien digérés : JB Devay, Gregory Kowalski, David Nichols et Thomas Pirot refusent toute efficacité et paraphrases et inventent leurs propres règles de jeu.
Couplet entêtant, guitare têtue, The (over) song met du temps à démarrer pour finalement ne pas durer éperdument. Les Nelson me frustrent et j’en redemande. C’est là leur but. Une version de The (over) song remixée par Colder plonge vers un dub envoûtant.
Sur Rise & Fall, une touche d’excitation nous sort d’un parcours rythmique post-punk faussement tranquille.
Dammerung est inspirée d’un poème allemand d’August Stramm. Elle pourrait être la chanson rêvée de toutes les Molkettes. Ce morceau est à deux temps, un temps mi-parlé, mi-chanté, tandis que l’autre temps s’envole lyriquement, un peu à la manière de ce qui a fait la gloire autrefois de Placebo. Par contre, ce morceau refuse toute comparaison avec le(s) dernier(s) album(s) merdique(s) de ces derniers.

A moins qu’ils ne se décommandent quelques jours avant de jouer, les Nelson montrent un bon profil avant d’envisager une tournée française ; cependant, cet EP pêche parfois par excès de zèle. Heureusement que les chansons sont courtement calibrées, sinon on se ferait ch...


www.nelsonrock.com
www.myspace.com/nelsonrock
www.diamondtraxx.com

chronique publiée le 28/03/2006


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire