20/03/2019  |  5149 chroniques, 168 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/03/2019 à 19:33:03
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Rock'n'roll part 9

Les Wampas
Atmosphériques - 6 mars 2006

Chirac ne finira pas sa carrière en prison, Sarkozy sera bientôt président, De Villepin n’entendra jamais rien à rien ; heureusement le bouffon Didier Wampas est là pour nous faire oublier notre triste condition d’habitant d’un pays réactionnaire, regardant TF1 en boucle, idolâtrant le ticket gagnant Hallyday/Kyo et refaisant toujours les mêmes erreurs au moment des élections… Ce ne sont pas les chansons pop/punk du nouvel album des Wampas qui renverseront la cinquième république - ni François Bayrou, François Béru ou Manu Chao d’ailleurs - mais au moins, on aura passé un bon moment en les écoutant ! Et en plus, cerise sur le gâteau, on sait qu’on aura bientôt rendez-vous avec Didier, Philippe, Jean-Michel, Nicolas et Tony pour un meeting électoral plutôt rock ‘n roll où on hurlera comme un con « Didier Wampas est le roi. » C’est toujours ça de pris !

Comme d’habitude, je me lève, tu dors encore et Rock’n'roll part 9 contient son quota de chansons idiotes sur des thèmes crétins ; et pour être raccord, elles sont mal chantées, jouées par un groupe de baloche yéyé punk et produites avec des moufles par un ex éclairagiste de Supertramp. Vraiment très classe ! Si l’on en croit la bio, Benoît du groupe Kyo aurait déclaré fort à propos : « Si c’est ça le punk, j’ai mal aux couilles. C’est pas glorieux. » Et il a raison, l’auteur révolté de Juste une dernière danse, Ma religion dans son regard et autres perles, y’en a marre de dire du bien à chaque nouvelle connerie de D.W. ! Mais on ne peut pas faire autrement, le nouveau disque des Wampas nous réjouit. Les 13 nouveaux morceaux font le même effet que quand un gamin de 45 ans jette des pétards dans les loges, jubile à chaque nouvel article paru sur lui, montre son cul, s’habille en femme pour les couvertures des magazines, slamme sur un public de furieux : on trouve ça un peu con, mais rafraîchissant. Les histoires dans lesquelles Didier met ses joies et ses peines (et ça devient du punk rock radiophonique avec des « Hou, hou, hou » dedans) provoquent des envies subites de survoler le Pakistan en dansant le Boogaloo avec un morceau de Morrissey en fond sonore. Oui, oui, tout à fait. Les chansons des Wampas sont faites pour rendre heureux quand elles passent à la radio, et souvent, à défaut de faire mal aux c..., elle provoquent des douleurs aux zygomatiques tellement elles font rire… Un peu à la manière de l’involontairement hilarant single de Vegastar - Maître de ma vie de gros con -, un véritable must à écouter absolument, avec texte dramatiquement premier degré (à la Aqme) chanté par un hard rocker décérébré ; c'est si mauvais qu'on dirait du Kyo interprété par l’homme à tête de poulpe faisant office de chanteur du groupe Watcha. Mais contrairement à ces jeunes talents prometteurs (enfin pour Rock One et Rock Sound, rires), M. Chapedelaine possède une cervelle qu’il utilise dans le but de faire rire là où ça fait mal. Voici ses derniers thèmes de dissertations transformées en pop songs, en punk rock ou en ballades émouvantes : une dénommée Christine qui n’a pas bonne mine, Chirac, danser sur U2, de l’inconvénient d’être un ancien psycho, la mort pathétique de Marco Pantani à Rimini, l’arrivée tant attendue du RMI, écrire pour Johnny, les punks qui vendent des crêpes contre l’avortement, la Gaspésie seul etc. Putain, c’est trop triste ! Au premier abord seulement, car intégré à un morceau des Wampas, ces sujets désespérants permettent de ricaner joyeusement. Et d’oublier (un peu) que Chirac ne finira pas sa carrière en prison, que Sarkozy sera bientôt président et que De Villepin n’entendra jamais rien à rien, quoique, sait-on jamais…

A lire également, des interviews de Didier Wampas réalisées en février et mai 2003, une chronique du single Chirac en prison et des comptes rendus de concerts des Wampas à la Coopérative de Mai en 2003 et en en 2000, à Sannois, Melun, aux Eurockéennes de Belfort et aux Efferv'Essonne.


www.wampas.com
www.myspace.com/wampas
www.atmospheriques.com


chronique publiée le 10/04/2006


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire