25/01/2020  |  5295 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 24/01/2020 à 09:56:16
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
S/T

Elektrolux
autoproduit - mai 2006

Attention braves gens, un groupe marseillais nommé Elektrolux s’attaque avec férocité à l’héritage rockabilly d’Elvis et de Johnny Cash, en le malmenant avec une rare sauvagerie, façon Jon Spencer Blues Explosion, Heavy Trash, The Stooges, The Cramps… Et ça fait mal, très mal ! Surtout que le combo - pétri de réjouissantes mauvaises manières - n’hésite pas à rajouter une couche de rock bruitiste toxique sur ses brûlots punk ‘n blues roll. Et ceci dans le seul et unique but de sonner encore plus crade et méchant, ce qui est une très bonne chose ! Mais, c’est bien connu, la violence musicale n’exclut pas l’ouverture d’esprit et le goût de l’aventure, aussi retrouve-t-on, également des influences venues directement de la surf music et des tentatives réussies de cross over avec des musiques arabissantes. Et qu’obtient donc - hein, je vous le demande ? - et bien tout simplement un excellent disque de rock ‘n roll, signé par un groupe qui ne devrait pas tarder à casser la baraque… Contrairement à ce que pourrait laisser supposer le titre d'un de leurs morceaux, The death of rock 'n roll, Elektrolux contribue à prolonger la vie d'un soi-disant mort jouissant d'une santé de fer : le rock 'n roll.

Sites Internet : http://membres.lycos.fr/elektrolux, www.myspace.com/elektrolux.


chronique publiée le 27/06/2006


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire