25/01/2020  |  5295 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 24/01/2020 à 09:56:16
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Love again

One-Two
Fine Four Music / Nocturne - mai 2006

S’il vous plaît, Money Penny, passez moi le dossier One-Two ! Il paraît que ce duo commet des actes de « bonfaiteurs » depuis leur sélection au CQFD 2006. Regardez la photo : pris en flag' hier soir. Oui, je sais, deux petites frappes parisiennes, à la gueule d’ange et habillés comme des dandys destroy. Faut toujours s’en méfier, c’est les pires, ils sont capables de faire se trémousser un cadavre en état de décomposition bien avancé. Money Penny, écoutez donc Oh yeah, alright, vous aimerez cette petite ligne électro, et cette guitare pop et ces rythmes que jalouseraient presque les Supergrass. Les filles en raffolent et puis quelle déclaration d’amour : Love again ! C’est beau pour un premier dossier, ça promet un avenir intéressant. Ecoutez aussi Heady melody, j’ai eu la nette impression d’entendre un vieux Bowie dans quelques intonations. Vous penserez à contacter Miss Peel, les deux acolytes lui ont dédicacé une chanson : Emma needs a love song. Un brin psyché, très poppy, très "clappy hands" et des chœurs sucrés, j’ai bien l’impression qu’une autre victime de l’amour va être recensée prochainement. Ca m’ennuie vraiment de les laisser courir, les cœurs vont saigner, les demoiselles vont se pâmer et les sentiments vont s’emballer. Enfin, ça fait briller les yeux et tendre les commissures des lèvres. Le pire c’est qu’ils arrivent presque à effleurer l’écriture de Sir McCartney, oui sur Blissfull boy, ça a l’air si simple. Je ne peux pas les retenir plus longtemps, vous comprenez, en écoutant O-hot brain, j’ai craqué. J’ai laissé tomber ma veste, j’ai jeté mon vieux bourbon, pour un bon Champagne… Les beats électro et ce côté post-punk électro-clash, c'est tellement excitant. J’ai pensé à un remix de Bloc Party ou un Blur survitaminé mais pas agressif. Oui, Money Penny, tout l’album est dans cette veine, jamais ennuyeux ou bien alors rarement. Oui, ça vaut vraiment le détour, il y a plein de soleil et de bonne humeur dans ce disque ; alors on peut les laisser en liberté, pour longtemps encore j’espère.


www.one-two.info
www.myspace.com/powerpopuptothetop

chronique publiée le 27/06/2006


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire