29/01/2020  |  5296 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 27/01/2020 à 17:39:51
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Nos ballades

Peppermoon
autoproduit - 2006

Voici les premières compositions de Peppermoon, un trio composé d’Iris au chant, Benoît à la guitare et Pierre au clavier et programmations. Ces 9 démos sont hantées par les ombres bienfaisantes de Françoise Hardy, Keren Ann ou, bien plus proche de nous, Pauline Croze. Habitées de bout en bout d’une voix féminine, les paroles et musiques sont exclusivement composées par la sensibilité et le talent d’écriture de Pierre ; on voit d’ailleurs très bien Alain Chamfort se mettre derrière le micro en duo avec Iris ou en solo.

Peppermoon donne parfois dans le nostalgique et le tragique : Joséphine et sa trame jouée au piano, est une chanson parsemée de chants d’oiseaux qui rend hommage à une arrière grand-mère qui pourrait être la notre. Ca sent la rose, ça sent la poudre de la guerre et les photos en versions sépia. C’est un peu comme l’odeur des madeleines qui viennent juste de sortir du four, les souvenirs reviennent mais le temps perdu ne se rattrape jamais et quand l’horloge s’arrête, il est parfois trop tard.

Mais Peppermoon sait aussi être léger et drôle sur Le thé, en le dévoilant sous toutes ses coutures et consonances. Le groupe sait aussi être amoureux, le cœur joyeux et l’herbe verte du côté de l’Angleterre sur le merveilleux Nos ballades et le saisonnier Bed and breakfast, tout simplement radieux et touchant. Globe-trotter, le trio nous emmène aux pays des olives, des oranges, des castagnettes et des robes rouges et s’arrête à Barcelone. En fait, voilà Peppermoon : c’est un carnet de voyage, une étape, une strophe, une ville, un refrain, un hameau, un couplet, un pays, une chanson. Tout en douceur, l’univers de ces jeunes gens est apaisant, il rend amoureux, le cœur s’emballe comme au temps des premiers amours, il donne des frissons de bonheur et un nuage ouaté entoure et protège votre nouvelle humeur que vous espérez ne pas quitter trop tôt. Merci, merci, merci.


www.peppermoon.fr
www.myspace.com/peppermoon

chronique publiée le 02/07/2006


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire