29/01/2020  |  5296 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 27/01/2020 à 17:39:51
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Time being

Ron Sexsmith
V2 Music - mai 2006

Il est toujours difficile d’établir une quelconque comparaison entre les albums de Ron Sexsmith, tant celui-ci nous a habitués à l’excellence. Sur son précédent opus cependant, Ron Sexsmith avait atteint des sommets, déjà aperçus cela dit quelques années plus tôt dans son deuxième album Others songs.
Succéder à Retriever aurait donc pu s’avérer délicat. Heureusement, aucune crainte à avoir, Time Being est un très bon album. On y retrouve toutes les habituelles qualités des précédentes compositions du Canadien.
En dehors des magnifiques mélodies, il faut aussi noter la qualité des accompagnements. Bien que Ron Sexsmith ne fasse pas appel aux mêmes musiciens pour ses différents albums, on retrouve par exemple une certaine unité au niveau de la rythmique : la batterie, des plus basiques, s’efface au profit de splendides lignes de basse. Très mélodiques, supportant au mieux le chant, elles peuvent aussi être très dynamiques et faire décoller les refrains. Bien qu’on ne les remarque pas forcément au premier abord, elles contribuent grandement à la qualités des morceaux.
Parmi les réussites de cet album, I think we’re lost à l’introduction irrésistible de beauté, The grim trucker ou Never give up. Une petite anecdote à propos de ce dernier morceau, Ron Sexsmith explique avoir trouvé la mélodie au piano, alors qu’il attendait le taxi qui devait l’amener à l’aéroport, afin d’embarquer pour Mexico. Il a alors du fredonner l’air durant la totalité du vol pour ne pas l’oublier. Ca en valait la peine, cela dit !


www.ronsexsmith.com
www.myspace.com/ronsexsmith

chronique publiée le 07/07/2006


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire