10/12/2019  |  5278 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 09/12/2019 à 12:40:34
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
One Day It Will Please Us To Remember Even This

New York Dolls
Roadrunner / Universal - juillet 2006

Malgré le poids des années et de nombreuses absences (excusées… ) dans la liste des membres du groupe, les mythiques New York Dolls reviennent aux affaires pour un nouvel album studio, suite logique à leur percutant come-back scénique. Initié par leur fan numéro un, le toujours en forme Morrissey, le retour du combo en 2004 avait en effet laissé présager un possible avenir commun aux poupées punk n’glam. Un excellent dvd live plus tard - Live from Royal Festival Hall, 2004 -, la reformation se poursuit aujourd’hui avec un disque plutôt réussi et digne, One Day It Will Please Us To Remember Even This. A la première écoute, on fait un peu la moue ; la production semble trop propre et certains morceaux un peu faibles… Et puis le charme opère à nouveau, grâce à de nombreux titres remuants et rock ‘n roll où David Johansen fait montre de sa classe habituelle. Avec un organe (vocal) entre Mick « Stones » Jagger et Iggy « Stooges » Pop (qui vient même pousser la chansonnette sur l’explosif Gimme luv and turn on the light), le leader du groupe se ballade dans les nouveaux morceaux composés et interprétés avec le guitariste survivant Sylvain Sylvain et les nouvelles recrues Sami Yaffa, Steve Conte, Brian Koonin et Brian Delaney. A quelques exceptions près (deux ou trois titres un peu mielleux, en particulier Maimed happiness), la troupe recomposée est en forme. Quand elle se lance dans des boogie punk glam stoniens, elle se révèle même souvent irrésistible… We’re all in love, Runnin around, Dance like a monkey, Gotta get away from Tommy, entre autres, donnent réellement envie de danser comme un singe, il n’y a pas tromperie sur la marchandise ! Dancing on the lip of a volcano, quant à lui, avec ses choeurs signés Michael Stipe (R.E.M.), est un titre qui pourrait donner envie d’écouter les radios FM, s’il était programmé, bien sûr… Ce nouvel album a, en plus, l’avantage d’être suivi par une tournée, qui devrait permettre de se lâcher sur certains des plus grands standards du rock.

Sites Internet : www.nydolls.org, www.myspace.com/newyorkdolls, www.roadrunnerrecords.com.


chronique publiée le 08/08/2006


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire