09/12/2019  |  5278 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 09/12/2019 à 12:40:34
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Silent shoot

The Knife
V2 - 2006

Ce Silent Shoot, je ne l’ai pas vu venir. Il a dû déboucher dans mon angle mort au printemps dernier, il a fallu que Pitchfork en fasse son album de l’année pour que je regarde dans mon rétro. Album de l’année sur Pitchfork, ça ne déconne pas. Pitchfork pour préciser, c’est ce site américain qui met des notes sur 10. Il y aussi une appréciation très longue en anglais, compliquée, que certains, ici, font semblant de lire. Et si jamais ton groupe ramène moins de 7.5, il risque de se faire engueuler par sa mère et sa maison de disques. Cette année les chouchous du prof viennent de Suède, un frère et une sœur (Karen et Olaf), auteurs d’une copie électro stupéfiante. Karen et Olaf sont reconnaissables pour se cacher derrière des masques de corbeaux et pour Heartbeats, une friche électro que le voisin de classe José Gonzales a joliment pompé pour la muer en une complainte folk devenu fond sonore d’une pub où des boules dévalent les rues de San Francisco.
Silent Shoot, lui, ne dévale pas l’esprit, il le suce, il s’y cramponne. Cérébral en apparence puisque sans artifice, hostile à l’euphorie corporelle du dance-floor. Un geste électronique pur. Barré, mais toujours dans la bonne direction, celles des synthétiseurs minimalistes de Kraftwerk, des doutes et des réponses de Radiohead lors de Kid A.
Silent Shoot est un disque de machines qui pleurent, se cachent dans le placard, craignent le noir. Des voix humaines viennent les rassurer. Une, féminine, ne veut pas qu’on lui dise qu’elle ressemble à Björk. Elle est trop farouche ou tranchante pour jouer les divas nordiques. L’autre, masculine, ressemble à un vocoder qui aurait attrapé un vilain rhume. A deux, ils parviennent à nous tenir en haleine sur des titres dévastés, nous aident à s’amouracher de ces climats claustrophobes. Merci Monsieur le Professeur pour cette intrigante remise à niveau.


www.theknife.net
www.myspace.com/theknife

chronique publiée le 11/01/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire