17/06/2019  |  5204 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 12/06/2019 à 15:01:49
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
4

Gomm
PIAS - 8 janvier 2007

Le deuxième album du groupe français Gomm réussit exploit d’être à la fois sec et humide, froid et enflammé, expérimental et accrocheur, sexy et rigoureux, répétitif et varié… Tout cela est rendu possible par le savoir-faire incomparable des musiciens lillois, réellement doués pour faire se percuter leurs influences dans un grand fracas sonique, pour mieux en ressortir une musique neuve. Joy Division, Sonic Youth, Can, Wire, Pink Floyd et Gang Of Four (entre autres) se voient donc sauvagement malmenés et mélangés pour obtenir le son de Gomm : une sorte de krautrock punk bruitiste et lysergique, aussi déboussolant, frénétique qu’imparable. Le chant féminin vociféré, son pendant masculin inquiétant et rugueux, les envolées de boucles psyché noisy, les riffs assassins et les rythmiques martelées avec une pointe de sadisme : Gomm ne lésine pas sur la « marchandise » pour faire décoller son auditoire, le faire danser comme des pantins épileptiques ou l’encourager à savourer les terrifiantes montées sonores les yeux exorbités… En faisant la musique qu’il a envie de faire et autant de bruit qu’il a le désir d'en produire, Gomm arrive néanmoins à composer des tubes radiophoniques, comme les très percutants et concis, Why can’t I relieve you ? et No Disappointement. Plus que jamais, un groupe à suivre donc…

Gomm est en tournée actuellement...

A lire également, des chroniques de concerts de Gomm au Printemps de Bourges 2005 et aux Trans Musicales de Rennes 2004...

Sites Internet : www.gomm.fr et www.myspace.com/myspacegomm


chronique publiée le 14/01/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire