17/09/2019  |  5230 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 17/09/2019 à 13:41:23
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
The Return To Form Black Magick Party

Pop Levi
Counter Records / PIAS - 12 février 2007

Un premier album sexy en diable, ultra glamour et méchamment pop, par un songwriter totalement débridé : Pop Levi, une sorte d’extra terrestre complètement fou de musique sixties/seventies… Fasciné par Marc Blan & T. Rex, David Bowie & The Spiders From Mars et John Lennon & The Plastic Ono Band, notre homme – arborant un look qu’on n’oublie pas de sitôt – est une sorte de démiurge capable de composer des titres aussi remuants que flamboyants ou nostalgiques avec des arrangements où l’audace le dispute à la classe. Pop Levi navigue avec un bonheur égal entre pop rock glam, space folk bizarroïde et ballades sobrement poignantes… Ses morceaux (truffés de charmants petits bidouillages sonores) dégagent une énergie et une conviction si impressionnantes qu’on a très envie de se laisser emporter par cette déferlante de sons vintage admirablement actualisés. A lui tout seul (ou presque), Pop Levi remet au goût du jour des pans entiers de musique très à la mode trente ans auparavant… Accompagné par son étrange et décalé groupe « Woman », le pensionnaire de la division rock du label Ninja Tune, Counter records, risque de casser la baraque sur scène, avant de s’immiscer durablement dans la vie de milliers de fans de rock qui fait rêver et met des étoiles dans les yeux…

En concert à Paris, au Nouveau Casino, le 19 février 2007.

Site internet : www.poplevi.com.


chronique publiée le 14/02/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire