15/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Living well

Rob Crow
Temporary Residence - Differ-ant - février 2007

Echappé du groupe Pinback, Rob Crow en profite pour faire paraître un album entre pop mélodieuse, rock indé dissonnant et hardcore métal calme… Quatorze morceaux majoritairement réussis, interprétés et arrangés sobrement, avec un sens assez impressionnant de la mélodie insidieuse et du son qui accroche l’oreille. Chantées d’une voix aussi timide que touchante et chargées de mélancolie, les compositions – tour à tour enlevées ou recueillies – s’articulent autour de parties de basse envoûtantes et d’une batterie sèche comme un coup de trique. Avant de laisser le chant (aérien) se poser sur des entrelacs de guitares. Tout cela évoque Pinback (c'est normal, non ?), Sebadoh, Pavement et parfois un peu Grandaddy… Pop dans l’âme, l’album Living well contient même un ou deux tubes (voire trois ou quatre… ou cinq) qui pourraient passer à la radio, comme I hate you Rob Crow (pas mal, le titre !), Taste, Chucked, If wade would call et Leveling. Comme quoi, on peut choisir une photo vraiment peu attirante (où l’on ressemble à un ricain white trash peu intéressant) et faire paraître un très joli disque de pop regorgeant d’idées et de titres enthousiasmants.

Sites internet : www.myspace.com/robcrow, www.differ-ant.fr.


chronique publiée le 16/02/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire