20/09/2019  |  5232 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/09/2019 à 14:39:42
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Appendix

Funkstörung
!K7 - janvier 2007

Le chant du cygne. Voilà ce qu'est le troisième volet des remix de Funkstörung : Appendix. Ultime trilogie discographique qui clôt à jamais l'aventure d'un des groupes les plus novateurs en matière d'electronica. Originaire d'Allemagne, le duo composé de Michael Fakesch et de Chris De Luca s'était avant tout fait remarquer à la fin des années 90 par la qualité de ses remixes et l'éclectisme de ses choix (Jean-Michel Jarre, Björk, Wu Tang Clan). Après une première compilation de remixes, Additional Productions, le duo sortit en 2000 son premier album sur le label !K7.

Inattendu et surprenant, Appetite For Distruction collait parfaitement à son titre. Recueil de compositions électroniques et déconstruites contrebalançant les plages hip-hop débridées (parfait prolongement des tribulations d’Anti-Pop Consortium) et les plages instrumentales édifiantes et parfaitement maîtrisées. Une pure merveille que l’on pouvait aisement classer au côté des meilleurs productions d'Autechre. Suivit un second recueil de remixes, Vice & Versa, puis une collaboration inattendue avec le chanteur Jay Jay Johanson. Alors que ce dernier était associé à une image de crooner trip-hop, Antena s'avèra tout son contraire. Un album électro admirablement bien produit mais très mal perçu par les fans du chanteur suédois. Fort de cette expérience pop, Funkstörung s'attela à la sortie de son second album, Disconnected. Beaucoup plus pop et moins électro que son prédécesseur, ce disque faisait la part belle aux chants et aux formats pop, délaissant les rythmiques dévastatrices au profit d'un habillage électro subtil mais trop souvent mis en arrière plan.
Avec Appendix (soit le troisième volet de leurs remixes), Funkstörung signe son testament et la fin d'une collaboration. Au programme de cet opus, on retrouve la deuxième version de All Is Full Of Love de Björk, The Raveonettes, Lamb, Nils Petter Molvaer ainsi qu'un titre de Richard Devine en guise de bonus. Plus orienté dancefloor que les deux premiers opus, ce recueil démontre une nouvelle fois la grande qualité de leurs productions. Démontés, remontés puis triturés, les morceaux originaux trouvent entre les mains expertes du duo une seconde jeunesse électronique. Le remix des Raveonettes est à ce titre exemplaire : tout en gardant la mélodie initiale, Funkstörung se réapproprie l'ensemble de la chanson pour en faire une oeuvre unique et terriblement électronique. Loin du simple coller/copier de beats, chaque remix est à prendre comme une composition à part entière, une parfaite extension du groupe et de l'artiste remixé.

A noter: Pour tout ceux qui souhaitent un peu continuer l'aventure, sachez que Chris de Luca vient de sortir son premier album Deadly Wiz Da Disco, toujours chez !K7 Records.


www.funkstorung.com
www.myspace.com/funkstorung
www.k7-de.com

chronique publiée le 18/02/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire