16/06/2019  |  5204 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 12/06/2019 à 15:01:49
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
La Chance

Superflu
Top5 Records - 29 mars 2007

Cher Superflu,

Cela fait longtemps que je voulais vous écrire... Vous dire combien vos disques, vos chansons m’ont touché et ont quelque peu bousculé ma vie, aussi. Tout à commencé avec 25 Ans, à un age où je ne les avais pas encore... Un single entêtant puis un disque trouvé au fond d’une armoire d’un local radio. Premiers émois, premier coup de foudre. A cette époque là, votre disque n’a cessé de tourner comme compagnon d'une douce mélancolie. C’est sans doute le Metropolitain qui m’a, alors, le plus plu. La plus naïve sans doute ; mais qui n’a, le long d’un quai parisien, embrassé du regard une belle inconnue ? Ma rencontre à moi, elle s’est faite à l’ombre des briques roses, par hasard, comme toutes les rencontres.... Charme puis amour réciproque autour de Et Puis Après On Verra Bien ; compagnon musical de nos destinées.
Tchin Tchin est venu après, par la poste. Un disque plus abouti, encore plus magique, encore plus mélodique. Vos compositions, comme les bons vins, vieillissent parfaitement bien. Tchin Tchin fut donc une carte postale musicale non dénuée de message personnel : la Picardie, l’enfance, les amis puis le silence... Un silence trop pesant qui déchira notre belle relation, mais Tchin Tchin garde, bien des années après, un charme toujours prégnant au fond de mon cœur. Comment oublier La Ferme, titre magnifique et réminiscence d’un film passé (Equus) ou encore De Nouveau, tellement vrai ? 

Sept ans, donc, que l’on vous attendait. Sept ans c’est long, surtout pour ceux qui comme moi ne vous ont jamais oublié. Sept ans d’attente pour La Chance et quelle chance de vous réécouter de nouveau ! Dur, pour l’heure, de dire quels sont mes morceaux préférés, mais ce troisième album sonne encore plus mature que ses prédécesseurs. Plus mature donc mais aussi plus direct, plus rock dans l’esprit du moins (Le Monde Entier). Pour le reste rien n’a changé ou presque. Les textes, ses petits bouts de vie, s’avèrent toujours aussi aboutis et la complémentarité des voix (Nicolas Falez/Sonia Bricout) en parfaite union. On a eu souvent peur ces derniers mois (ah, ces problèmes de label..) mais je vous retrouve en parfaite santé, plus que jamais au firmament de votre talent. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bonne chance pour le reste, pour vos vies, pour vos futures chansons, pour vos futures compositions...

A bientôt, sans doute, en concert ou sur disque,
Mille mercis et baisers,

DrBou.


www.superflu.com
www.myspace.com/monsuperflu
www.top5records.net

chronique publiée le 02/04/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire