27/01/2020  |  5295 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 24/01/2020 à 09:56:16
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
0.2

Bocage
autoproduit - 2007

Il y a des galettes qui se dégustent avec le regard vissé au plafond ; il y a des galettes fétiches, celles qui sont chargées en souvenirs et il y a les galettes qui nous pulsent lors du grand ménage du printemps. Et bien le printemps est bel et bien là, et 0.2 ne laisse aucune place à l'inertie corporelle. À l’écoute de l'album, il est impossible de demeurer scotché tranquillement à sa place sans moufter. Et pour cause, à la lecture des huit titres, la notion du mouvement, quel qu'il soit, se devine clairement : les oiseaux migrateurs, les remous troubles, la foule urbaine ou encore les spirales dessinées par un alpha jet.
Tut...Tut...Occupé. Le trio s'accroche à la vigueur d'une plante grimpante. La tonalité impose sur l'autre bout du fil des mèches pop. Et pourtant! Les Rennais déposent une acoustique au pied d'un petit trône électro. Une voix s'élève alors et entame une danse avec divers instruments sur une marche rythmée, pire... saccadée via un tempo finalement simple mais surtout populaire. Ce deux fois deux temps rappelle Muse aux sources.
Le claquement des doigts surprend, alors on se souvient furtivement des serpentins de S dont l'originalité déstabilisante des mots ensorcelle quelque part la même écorce que Bocage d'un lierre vivace et qui enserre et enserre encore.
La diphtongue de l'appel d'oxygène est alors l'aspiration et cette dernière traque à pas de loup, une réalité foudroyante sur un ultime morceau. Le huit-clos en plein air de Bocage secoue une dame bien planquée prénommée conscience et virevolte par la même occasion à la rencontre du bonheur. Du pur bonheur.


www.ilovebocage.com
www.myspace.com/bocagespace

chronique publiée le 08/05/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire