25/01/2020  |  5295 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 24/01/2020 à 09:56:16
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Strange House

The Horrors
Loog - 2007

Du garage psychotique par une bande de dangereux malades aux idées noires… Strange House par The Horrors est à déconseillé formellement aux fans de musique fleur bleue, de mélodies aériennes, d’arrangements délicats et à ceux auxquels le médecin a prescris du calme et de la sérénité… Car dans l’univers de ces cinq Londoniens extrêmement perturbés, tout est sombre, humide, dérangé, malsain, violent, hanté… et c’est ça qui est bon ! Les titres sont délibérément hystériques, courts et torturés : voix vociférée semblant provenir du fin fond d’une crypte, guitare sauvagement terrifiante, rythmiques agitées de soubresauts (comme lors d’une électrocution), orgue violenté… Aie, aie, aie !!! La musique proprement infernale de The Horrors est un véritable bonheur sur disque, si on aime le rock garage, les mythiques Cramps et les hit singles où le chanteur hurle à la mort comme Nick Cave dans sa période dérangée. Jack the Ripper, Sheena is a parasite, Counts in five, Gloves et Draw Japan sont autant d’invitations à la débauche sonique et à la folie destructrice de l’apathie ; une salvatrice opération de lutte contre l’avachissement général, les bons sentiments mielleux et le consensus mou donc. Il va sans dire que sur scène, l’effet est décuplé : voir s’agiter ces personnages cadavériques sous les stroboscopes et un déluge de décibels est une expérience bruitiste en soi. Ceux qui les sont vus aux Transmusicales de Rennes ou lors de la récente - et chaotique - tournée française n’en sont toujours pas revenus…

En concert le 20 juillet 2007 à Benicassim.

Sites Internet : www.myspace.com/thehorrors, www.thehorrors.co.uk.


chronique publiée le 02/06/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire