21/09/2019  |  5232 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/09/2019 à 14:39:42
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Hey Trouble

The Concretes
Licking Fingers - Disponible en import

J’ai fini par aimer le dernier album des Concretes, Hey Trouble ; pourtant, sans Victoria Bergsman je n'étais pas sûr d'y parvenir. Victoria, c’est la fille qui fait toujours la moue sur les photos, pareil sur les chansons - comme si elle refusait de se départir d’une timidité enfantine, comme si elle voulait qu’on ne la regarde pas. Victoria, c’est aussi cette voix traînante sur Young Folks : d’ailleurs quand Peter Bjorn & John jouent sur scène sans Victoria, ils sont comme amputés. Aujourd’hui, Victoria boude dans son coin : ça s’appelle Taken By Trees.

Au début, les retrouvailles avec le reste du groupe donnaient l’impression d’une soirée avec les amis d’une ex. Je me suis pointé plus par politesse. Pourtant passé ce moment, l’alchimie a fini par se reproduire. On avait quand même des beaux souvenirs en commun. Les insensibles peuvent se rassurer, Hey Trouble reste inoffensif. Des mélodies bien lustrées et sages, ce genre de musique pour gens bien portants, à écouter dans leur petite bulle. Il n’ y a pas grand-chose à en dire, on s’y sent juste bien à l’intérieur. Pour remplacer Victoria, le groupe a fait jouer la promotion interne en installant la batteuse Lisa au chant. Lisa imite pas mal Victoria. De leur côté, les chansons n’ont pas trop changé, elles gardent toujours un penchant pour des orchestrations à la Belle & Sebastian, les effluves d’un Velvet avec Maureen Tucker pour chef, un goût des Supremes signées chez Sarah Records. Certaines traînent les pieds, d’autres sautillent (Oh Boy), les Concretes pourraient être un groupe de bal que ça passerait pour un compliment. Tant qu’à produire une musique désengagée, autant qu’elle soit sublime ; que les orchestrations de cordes, les trompettes et le piano tendent vers un certain idéal social-démocrate... Si ça existe vraiment.

Victoria me manque encore, mais il y a cet album comme palliatif et Johan Elmander. C’est déjà énorme pour un seul et même pays.


www.theconcretes.com
www.myspace.com/theconcretes

chronique publiée le 07/07/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire