29/01/2020  |  5296 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 27/01/2020 à 17:39:51
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Metal Machine Music

Lou Reed & Zeitkratzer
Asphodel Records - 4 septembre 2007

Inutile de vous présenter Lou Reed icône vivante de la contre culture rock qui a mis au panthéon musical quelques-unes des plus belles chansons (Perfect Day, Pale Blue Eyes, Sad Song) et érigé en standards une poignée d'albums sous l'égide du Velvet Underground ou en solitaire (Transformer, Berlin, New York). Albums qui, même après plus de trente ans d'existence, n'ont pas pris une once de vieillesse... Pour autant, peu d'entre vous connaissent Metal Machine Music oeuvre créée par l'artiste new-yorkais en 1975 et pour cause....

Disque d'anthologie Metal Machine Music s'articulait, initialement, sur trois mouvements exclusivement instrumentaux, composés à partir de riffs de guitares saturés, amplifiés, mises en boucles et de déchirures stridentes produites à partir d'éléments électroniques. Trois compositions âpres, abstraites et contemporaines qui ne se voulaient être considérées comme oeuvres musicales mais surtout comme protestations brutales vis à vis de son propre label de l'époque : RCA.
Face à l'intransigeance du disque, ce dernier fut décrié, rejeté et finalement oublié dans l'indifférence la plus complète pendant vingt cinq ans. Une première réédition fut faite lors de cet anniversaire et un plus large public put enfin découvrir l'oeuvre dans sa globalité et constater (les années passées aidant) l'apport indéniable de cette dernière dans la musique concrète et contemporaine d'aujourd'hui. Une redécouverte qui suscita la mise en place d'un nouveau projet initié par Ulrich Krieger saxophoniste de l'ensemble allemand Zeitkratzer. Un projet un peu fou puisqu'il s'agissait de retranscrire intégralement l'oeuvre en partitions (34 pages !!!) et de la jouer dans son intégralité. Chose faite en 2002 à l'Opéra de Berlin ou l'ensemble Zeitkratzer, accompagné par Lou Reed, joua Metal Machine Music dans une version acoustique inédite mais tout aussi stupéfiante que l'original.

Edité aujourd'hui dans un très beau coffret tout de noir vêtu et orné de lettres argentées, Metal Machine Music se dévoile en deux temps. Le premier sous format audio scindé en trois plages et le second en format vidéo retranscrivant l'intégralité du concert donné par l'ensemble Zeitkratzer (conduit par Reinhold Friedl) et par Lou Reed le 17 mars 2002 au Berlin Festspielhaus.
Qu'elle soit audio ou vidéo, la première écoute s'avère déstabilisante et ébouriffante. Dès les premières notes de musique, dès les premières secondes du disque, l'auditeur est projeté devant un mur sonique, une déferlante bruitiste qui le laisse sans voix. Incapable de reconnaître les sons et les instruments, celui-ci se laisse happer par la magnitude assourdissante du projet. Passé cette première surprise, Metal Machine Music s'apprécie petit bout par petit bout. Minutes par minutes. Une dégustation au long court qui est grandement aidée par la vidéo du concert, qui permet de mieux appréhender l'oeuvre et de visualiser l'extraordinaire travail de l'ensemble Zeitkratzer (Violon, alto, violoncelle, contrebasse, saxophone soprano et ténor, trompette, tuba, piano, accordéon, percussion). Un travail tout en brutalité qui pendant près de trois quarts d'heure souffle d'ardentes braises sonores avant de stopper net pour laisser place aux accords métalliques de Lou Reed et de terminer tous en coeur pour un final en apothéose.

Loin d'avoir constitué pour Lou Reed le disque d'une fin de carrière prématurée, Metal Machine Music s'érige, enfin, bien des années passées, en porte-étendard d'une musique sans concession et fondamentalement bruitiste sans pour autant renier ses élans rock qui furent à la base de sa composition. Un disque unique donc et le couronnement de Lou Reed en tant que compositeur contemporain. Un must dans le genre...




www.asphodel.com
www.zeitkratzer.de
www.loureed.org

chronique publiée le 01/09/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire