15/06/2019  |  5204 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 12/06/2019 à 15:01:49
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
S/T

The Sweet Vandals
Funkorama Records - Differ-ant - septembre 2007

The Sweet Vandals risquent de tout casser (mais gentiment) avec leur très bon premier album s’inscrivant dans la grande tradition soul funk… Dans le sillage du sensationnel King Khan and His Shrines, de la brûlante Sharon Jones & the Dapkings, de l’irrésistible Nicole Willis and The Soul Investigators, mais aussi d’Amy Winehouse (énervante à la longue avec ses frasques surmédiatisées par une presse rock de plus en plus "people") et des BellRays (certes plus musclés… ), les Sweet Vandals ont leur mot à dire quand il s’agit de parler de soul music sexy et de funk servi très chaud... Enregistrés à domicile, en Espagne, les douze titres qui figurent sur le disque éponyme de ce groupe sobre et classe ont de quoi ravir les fans de James Brown (repris ici : Papa's got a brand new bag), Aretha Franklin, Tina Turner ou Janis Joplin... Chez les Sweet Vandals, un son ultra vintage et roots comme à l’époque dorée - orgue Hammond, basses rondes, guitares qui claquent ou caressent, batterie veloutée - enrobe des compositions pouvant être furieusement remuantes ou invitant à la position horizontale. La voix superbe de la chanteuse se chargeant de convaincre les éventuels récalcitrants à la soul music… Inutile de dire qu’avec un tel disque il y a vraiment de quoi passer de chaudes soirées, chez soi ou dans une salle de concert avec les morceaux joués en vrai par ces gentils vandales.

Sites Internet : www.myspace.com/thesweetvandals, www.funkoramarecords.com, http://uniquerec.com, www.differ-ant.fr.


chronique publiée le 18/09/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire