15/06/2019  |  5204 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 12/06/2019 à 15:01:49
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Silent clashes

Powell
yr letter records - 2007

Décidémment, la scène noise française se porte bien ! Avec les Rochelais de DOWN TO EARTH, les Manceaux de POWELL font figure d'enfants prodiges, marchant sur les traces des BASEMENT et autres SLEEPPERS et nous gratifiant d'un album sans failles, varié et attractif à souhait.

En 9 titres et à peine plus de 30 minutes, les Sarthois synthétisent brillamment ce qui se fait de mieux en matière de noise, affichant de surcroît une belle identité propre et une maîtrise impressionnante de la composition. Dès "Room 65", on pense aux géniaux CONDENSE et on est pris, happés par la fougue sonore et vocale du groupe, puis arrive le massif "Bad loser" et ses superbes breaks mélodiques, lui-même suivi de ce "One by one" imparable, magnifiquement mélancolique. Trois titres et autant de bombes sonores ahurisssantes d'assurance et de variété. La suite nous offre un "The end of me" au riff renversant, lui aussi admirablement "breaké" et porteur d'une étendue vocale appréciable, puis un "Sideways" à l'intro presque jazzy, qui explose ensuite un peu à la manière des excellents SPARTA. La fin de l'album nous réserve deux titres tout aussi probants, séparès par un intermède, à commencer par "Foolishness", tout en tension retenue.

Il ne reste donc plus qu'à conclure brillamment, ce que fait POWELL sur un "The man who'd never cried" intense et assez mélodique, zébrés de passages plus énervés, qui asseoit définitivement le talent des manceaux et les place légitimement en position de révélation plus que confirmée. Superbe album !


www.powell.tk/
www.myspace.com/powell


chronique publiée le 25/09/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire