09/12/2019  |  5277 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 08/12/2019 à 14:58:56
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
S/T

Las Vegas Dead Brides
Ultimo Auto Shop - septembre 2007

Le premier album extrêmement sauvage des Las Vegas Dead Brides, c’est 25 cm de bonheur, 8 titres parfaits, 4 garçons méchants (avec leur matériel), 1 son vintage enregistré à Moulins City Rock et 1 tournée générale de punk rock ‘roll pour tout le monde… Oui, j’ai bien dit tout le monde ! Car en ces temps maussades péniblement rythmés par des sorties rock pathétiques, préfabriquées et très proches des boys band assemblés à la va-vite par des producteurs véreux, quand on tombe sur un authentique groupe - qui tient la route sur scène et sur disque -, ça fait du bien par où ça passe. La recette du cocktail explosif proposé par les Clermontois est simple, en apparence seulement. Jugez plutôt : frustration sexuelle savamment mise en musique, haine viscérale du politiquement correct, énergie tellurique puisée dans un amour immodéré du rock garage, franche camaraderie rock ‘n roll, provocations bien placées, respect à la lettre de la sainte trinité Billy Childish/Ramones/Sonics, voilà ce qui provoque les miracles scéniques et discographiques signés par les Las Vegas Dead Brides. Oui, on peut parler de miracles quand un groupe vous donne envie dès le premier couplet de chaque morceau de remuer les genoux, de lever le coude, de bouger frénétiquement la tête et de baiser de manière débridée sans penser au lendemain. Colas (chant aboyé façon loup garou exaspéré par le manque de chair fraîche, harmonica malmené, pieds de micro torturés), Matthieu (basse défoncée dans les règles de l’art, chœurs hurlés), Christophe (guitar hero basique et branque) et François (batterie saccagée avec le sourire, theremin discret, cuivres impeccables) font une musique bandante… Vivement conseillée pour mettre du piment dans sa vie et ne pas finir - comme sur la pochette de ce vinyle - à trainer comme des glands au pied des immeubles d'une sinistre cité.

Sites Internet : www.myspace.com/lasvegasdeadbrides, www.myspace.com/afteryoumyfriend, www.myspace.com/horrornite.


chronique publiée le 26/10/2007


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire