16/10/2019  |  5244 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 14/10/2019 à 17:26:14
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
S/T

Vampire Weekend
XL Recordings - 2008

Un quatuor new-yorkais qui décide de commencer avec un premier album en forme de best of définitif mérite un certain crédit. Pourquoi se faire chier à composer des titres vides et redondants quand on peut aligner une pépite au centimètre carré ? Oui pourquoi ? Vampire Weekend ressemble donc à quatre jeunes gens en permission d’une université d’été des jeunes madelinistes, tout pulls noués sur les épaules dehors. Ils tournent même leur clip sur un bateau de plaisance en partance pour Manhattan, tellement ils assument les petits cons. Les blancs becs évoluent à la frontière entre Dexys Midnight Runners et la pop anglaise de tonton, le tout plongé dans un doigt de calypso : vous obtenez les meilleures compositions entendues depuis six mois au bas mot. Vampire Weekend ressemble au Spinto Band perdu dans le rayon World, à du Of Montreal sans alcool, à du Police pour les gens qui n’aiment pas Police et qui ont bien raison, à ce genre de secret qu’on se refile sous le manteau vers quatre heures du matin. Vu le niveau de la hype, ce n’est déjà plus un secret : juste une bonne nouvelle. Choisir un seul titre parmi les onze à disposition relève alors de l’arbitraire pur et simple. Bon je me lance: A-Punk et Campus.


www.myspace.com/vampireweekend

chronique publiée le 31/01/2008


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire