20/09/2019  |  5232 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/09/2019 à 14:39:42
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
The Broken Bridge

The Keys
autoproduit - 2007

Artiste au pluriel pour personnalité singulière. Voici l'une des définitions que l'on pourrait apposer à The Keys, artiste atypique de la ville rose. Atypique par sa personnalité chaleureuse, son charme, son charisme, par son flot de paroles toujours volubiles et passionnées, par cette insatiable envie de rencontres en tous genres, par sa musique, aussi, essentiellement habitée d'une guitare, d'un harmonica et d'une voix. Comme vous l'aurez compris, The Keys c'est le retour en avant de la folk terrienne et de ses voyageurs troubadours. Rien de péjoratif en ces termes (tout au contraire), juste l'envie de poursuivre les voies tracée par ses pairs, Bob Dylan ou David-Ivar Herman Dune. Deux influences prégnantes dont The Keys a su tirer le meilleur au profit d'une folk personnelle, traditionnelle mais malicieusement moderne.

The Broken Bridge est le titre de son dernier album, sorti l'année dernière en autoproduit. Un album enregistré à Montréal où douze titres dévoilent une voix perchée, à l'accent américanisé, légèrement nasillarde sur les côtés. Une voix, belle et solitaire, qui sait parfois s’accompagner de celle de Charlotte Cornfield (artiste folk canadienne), en choeurs (The Invisible Chain) ou même en duo sur le très beau Bloodstains On Your Tooth. Une voix puissante au service de textes finement écrits et auréolés d’accords de guitare acoustique, d’harmonica (Flowers On The Table), d’une flûte (A Rock In The Mountains), d’un duo guitare électrique/batterie (Steal This Pearl) et même d’un piano mélodique (From The Ridge).
C'est au coeur de ses chansons que The Keys façonne son originalité par ses petits touches très sobres et par ses écarts toujours assumés englobant tout autant le Bob Dylan des années soixante que celui des années quatre-vingt. Au final The Broken Bridge sonne la pluralité et avec elle The Keys affiche sa singularité.


www.myspace.com/sirobandthekeys

chronique publiée le 10/03/2008


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire