22/05/2019  |  5193 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 20/05/2019 à 17:50:59
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Jukebox EP

Jukebox Club
Jackslam's Records - 2008

J’ai découvert ce groupe lors de la soirée anniversaire du mensuel So Foot organisée dans la boite de nuit La Scala. Sur scène, deux filles en mini-short fluo et un garçon en jean jouent une electro-pop hypnotique et mutine, traversée d’éclairs de guitare. La vision du groupe jouant devant un mur de lumière digital fait penser à une version féminine du clip du single Crystal de New Order : une sorte de fantasme de pop vitaminée et sexy, donc. Sur la page MySpace du groupe, New Order figure d’ailleurs en bonne place dans la liste des influences du groupe, aux côtés de Siouxsie and the Banshees, Uffie, CSS, MIA ou les Killers.

Jukebox Club, comme son nom l’indique, recycle ces influences, mais le fait avec fraîcheur, instinct et attitude, et un sens de la composition qui les place d’emblée à l’écart des simples suiveurs electro-pop. On n’ira pas jusqu’à dire que le groupe détonne complètement dans le paysage parfois légèrement formaté des formations electro à la Fluokids ; mais contrairement à un certain nombre de ces formations, on ne saurait se contenter du seul adjectif « efficace » -si populaire dans les années 2000- pour décrire la musique du groupe.

Les quatre titres du malicieux Jukebox EP se situent entre Spice Girls et Riot Grrls. Deux morceaux, T Time et Baby in the Corner, évoquent beaucoup les sucrés Bis, une certaine espièglerie en plus. Marianne et ses synthés lancinants est une évocation de la reine des groupies Marianne Faithfull. Possiblement le meilleur titre du groupe, It Girls est une pop-song pour aérobic à la construction astucieuse et à l’effet ravageur. Rafraîchissant, tout simplement.


www.myspace.com/jukeboxclub

chronique publiée le 21/04/2008


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire