27/01/2020  |  5295 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 24/01/2020 à 09:56:16
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
You Need Pony Pony Run Run

Pony Pony Run Run
Troisième Bureau - Wagram - 2009

Ultra formaté pour les radios, le premier album des Français de Pony Pony Run Run franchit allègrement la ligne jaune de l’humainement acceptable : trop clinquant, trop putassier, trop sucré, trop mièvre, trop accrocheur, trop monté de toutes pièces… Too much, donc. A force d’être obsédé par le hit à tout prix et de tout aimer (de la variété la plus lamentable aux trucs les plus pointus, qu’ils disent les trois Nantais de PPRR), on obtient un pot franchement pourri en forme de fourre tout destiné à faire lever les bras des masses populaires décérébrées. Certains pseudo branchés parisiens trouveront sans doute ça très tendance mais, quant à nous, Pony Pony Run Run ne passera pas par nos oreilles sensibles. On exècre assez le groupe Phoenix et son détestable soft rock FM pour ne pas avoir envie d’une version « disco dance machine » du groupe parisien chouchou des Américains sourdingues - à force de trop se masturber sur la French Touch (Daft Punk, Air, Sébastien Tellier and co, qui se situent quand même à une autre altitude !). En revanche, si vous aimez les voix haut perchées (et franchement casse burnes), les synthés kitscho ringards, les rythmes discoïdes qui tabassent et les enfilades de tubes autoproclamés, le disque de Pony Pony Run Run - intitulé très sobrement You Need Pony Pony Run Run - vous tend les bras. Attention quand même à une chose : si l’on vous dit que Pony Pony Run Run est l’équivalent français de MGMT, vous n’êtes pas obligé de le croire sur parole ; réalisée avec les mêmes ingrédients (en apparence !), les deux musiques composées ont autant de différences qu’un plat en boite préparé dans une usine et un repas amoureusement concocté par un grand chef dans un restaurant. Mais tout dépend des goûts de chacun en matière de cuisine musicale, encore une fois…

Sites Internet : www.myspace.com/ponyponyrunrun, http://ponyponyrunrun.net, www.myspace.com/3emebureau, www.youtube.com (la vidéo de Hey You).


chronique publiée le 28/06/2009


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire