15/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Hombre Lobo - 12 Songs Of Desire

Eels
Vagrant - Cooperative Music - juin 2009

Songwriter talentueux et dangereusement instable - c’est ce qui fait son charme unique -, Mark Oliver Everett aka E poursuit sa foisonnante carrière avec Eels en faisant paraître un album en forme de résumé de tout ce qu’il est capable de faire. On pense même à un joli retour en arrière sur la période Beautiful Freak à l'écoute de nombreux morceaux... Le visiteur de passage trouvera dans le bric à brac pop ‘n blues folk n’ rock déballé sur - Hombre Lobo - 12 Songs Of Desire - de quoi passer un excellent moment : même si l’album ne restera pas comme un chef d’œuvre ultime, il comporte son quota réglementaire de chansons réussies. L’inspiration versatile d’E et sa propension à délivrer des pop songs accrocheuses le conduisent aujourd’hui à tenter une fois de plus un grand écart osé entre décharges blues rock garage bien rentre dedans (Prizefighter, Tremandous Dynamite, What’s A fell Gotta do), chansons intimistes aussi vaporeuses que mélancoliques (That Look You Give That Guy, The Longing, All The Beautiful Things), titres enlevés et/ou à siffler sous la douche (Lilac Breeze, le single In My dreams, correct mais pas très original) et influences presque trip hop (Fresh Blood). Pour ce faire, E érige l’instabilité vocale au rang d'un art ; il est en effet aussi bien capable de postillonner comme un damné sur le micro - à la manière de son idole Tom Waits - que de susurrer délicatement de captivantes complaintes ! S’il est souvent difficile de savoir à quoi s’attendre avec ce zigoto là - ressemblant actuellement à un membre des gâteux sucrant les fraises de ZZ Top avec sa barbe de 3… ans -, il y a quand même des points communs qui permettent à Eels d’avoir une base de fans assez conséquente : sa voix rocailleuse, ses compositions toujours bien foutues, son humour cynique, ses touchants penchants spleenesques et sa remarquable versatilité (on revient au point de départ donc, un peu comme lui). Au final, l’on se dit que Hombre Lobo - 12 Songs Of Desire a tout pour séduire le public habituel d’Eels, possède de multiples facettes permettant aux novices de renter dans un univers passionnant et comporte de belles promesses pour l’avenir. Pas mal pour un disque seulement « moyen ».

Sites Internet : www.eelstheband.com, www.myspace.com/eels, www.facebook.com/pages/THE-EELS , www.youtube.com/profile?user=OfficialEels, http://vagrant.com/GH/.


chronique publiée le 02/08/2009


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire