17/09/2019  |  5230 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 17/09/2019 à 13:41:23
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Eskimo Snow

Why ?
Tomlab - Anticon - 22 septembre 2009

Enregistré durant la même période que l’album Alopecia, le nouvel album de Why ? (l’un des groupes américains les plus passionnants actuellement… ) fait office de magistral pendant psyché pop folk à son très réussi prédécesseur, mais en plus concis et direct.

Si les dix morceaux qui figurent sur Eskimo Snow sont parmi les moins hip hop de toute la carrière de Why ?, l’ex Clouddhead Yoni Wolf garde un flow marqué au fer rouge par son ancien style de prédilection : on dirait une version « Anticon hip pop 2009 » de Bob Dylan ou de Leonard Cohen, avec des touches d’ironie ou de la lassitude et des côtés décontract’ mélancolico cyniques assez troublants. L’esprit mis en ébullition par toute une foule d’idées surréalistes et iconoclastes, notre homme « déblatère » avec nonchalance et virtuosité ses textes - toujours originaux et inquiétants pour son état de santé mentale - sur des musiques oscillant entre pop psyché, folk propice au décollage et rock indé, avec quelques très petites traces d’électronique ou de hip hop… Pour son album sonnant le plus proche du live à ce jour, Why ? réussit à adapter sa renversante formule scénique au studio, tout en demeurant une imparable machine à provoquer des fantasmes en concert (y’en a même qui disent qu’ils se sont vus voler à l’un de leurs shows… ). Les titres composant Eskimo Snow – tous créés à Minneapolis, avec Andrew Broder et Mark Erickson en complément du trio noyau dur : Yoni et Josiah Wolf + Doug McDiarmid –, semblent pousser à leur maximum les expérimentations sonores et les formules magiques pour toucher en plein cœur, tout en partant d’une base de songwriting aussi classique que singulière.

En utilisant les multiples ingrédients (rythmiques versatiles, vibraphone saisissant, piano euphorisant, guitares têtes chercheuses, chant ultra marquant, compositions panoramiques) qui ont fait le succès de ses recettes – épicées et oniriques – auprès des oreilles exigeantes, le groupe de Cincinnati arrive à faire monter la sauce sur tous les morceaux, propulsant à tous les coups les auditeurs dans des montagnes russes émotionnelles (tubesque et féérique This Blackest Purse, On Rose Walk, Insomniac, sorte de trip hop attirant dans une spirale ascensionnelle), des instants de félicité quasi miraculeux (sidérant Eskimo Snow, surnaturel Against me, très beau One Rose, la version Why ? des humeurs tourmentées de The National) et des passages destinés à déclencher des rêves éveillés (magique Into The Shadows Of My Embrace).

A la fois planant, groovy, inspiré et très accessible (tout en restant fureteur et décalé), le dernier né mis au monde par Why ? risque fort de passer en boucle sur les platines et les i-Pod de ceux qui aiment se faire tourner la tête intelligemment.

Sites internet : www.myspace.com/whyanticon, www.facebook.com/pages/Anticon, twitter.com/whyanticon, www.anticon.com.


chronique publiée le 07/08/2009


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire