08/12/2019  |  5277 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 06/12/2019 à 11:40:08
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
La Superbe

Benjamin Biolay
Naïve - octobre 2009

Véritable tour de force artistique, le dernier disque de Benjamin Biolay lui permet d’être l’heureux détenteur d’un premier disque d’or depuis fin 2009 puis de se lancer aujourd’hui dans une grande tournée française (à partir du 21 janvier 2010)… Juste retour des choses, puisque les 22 titres (23 pour l’édition limitée ! ) qui composent le double album qu’est La Superbe permettent de constater que le talent de l’auteur compositeur interprète producteur arrangeur – n’en jetez plus ! – est intact, même s’il aurait sans doute gagné à être moins dilué. Et encore, cela se discute, car à part quelques titres anecdotiques et/ou énervants dans le style « nouveau bobo parigot branchouille », Benjamin Biolay frappe un grand coup avec sa dernière collection de compositions printemps été automne hiver. Ses détracteurs ne changeront sans doute pas d’avis, car Mr Biolay chante toujours d’une voix grave et fantomatique, les thèmes de ses chansons tournent plus que jamais autour des sempiternelles contrariétés provoquées par l’amour et la tonalité du disque est encore une fois aussi mélancolique que désabusée ou crépusculaire… Mais tel un Serge Gainsbourg du 21ème siècle, l’auteur de La Superbe est un touche à tout de génie sachant trousser des morceaux réussis dans les styles chanson pop, pop/rock, électro pop et chanson jazz rive gauche, sans oublier de faire chanter ses muses (ici Jeanne Cherhal et Valérie Donzelli, après Keren Ann et Chiara Mastroianni… ) et de signer quelques textes cyniques, décalés et misanthropes, tout en sachant être tendres… Notre tête à claques préférée fait ici oublier toutes ses collaborations passagères destinées à renflouer les caisses – et à joindre l’utile à l’agréable avec des petites pépées –, lâchant dans la nature des titres magistraux, aussi intemporels que richement arrangés (cordes, cuivres, boucles… ) comme La superbe, Brandt Rhapsodie, Si tu suis mon regard, Sans viser personne, Prenons le large, Jaloux de tout, Assez parlé de moi, Lyon presqu’île ou encore Reviens mon amour… Prochaine étape maintenant : devenir un chanteur assez à l’aise sur scène pour mettre en valeur son répertoire en or massif.

Benjamin Biolay est actuellement en concert.

Sites Internet : www.benjaminbiolay.com, www.myspace.com/benjaminbiolay, www.deezer.com/fr/music/benjamin-biolay, www.facebook.com/pages/Benjamin-Biolay.


chronique publiée le 12/01/2010


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire