18/08/2019  |  5222 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 16/08/2019 à 16:02:00
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Where The River Goes

Benjamin Fincher
Autoproduit - 2009

De la belle ouvrage folk ‘n pop par un énigmatique et doué songwriter ayant pour nom Benjamin Fincher… Sur les neuf titres qui forment l’album Where The River Goes, le musicien visiblement fan de Grandaddy, Elliott Smith, Sébastien Schuller, Crosby Stills Nash & Young et Flotation Toy Warning dévoile un sacré talent pour trousser des pop songs planantes plongeant délicieusement l’auditeur dans des rêveries aériennes, cotonneuses et irréelles. La voix fluette et émouvante, les arrangements à la fois boisés, psychédéliques et près de l’os, la qualité des chansons et des mélodies, tout concourt à faire de cet album une petite merveille remplie à ras bord de trésors cachés. Les violons, trompettes, guitares sèches, synthés, boites à rythmes, parties vocales célestes et autres chœurs semblant provenir de la voix lactée se lancent dans une folle et échevelée sarabande. Qui aboutit à la création de tubes intimes et addictifs comme, entre autres, The South, Under the Circumstances, Hillsides of My Mind ou St. ValentineBenjamin Fincher est un artiste à découvrir sans plus attendre.

Benjamin Fincher est actuellement en concert.

Sites Internet : www.benjaminfincher.com, www.myspace.com/benjaminfincher.


chronique publiée le 26/01/2010


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire