17/06/2019  |  5204 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 12/06/2019 à 15:01:49
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
The Pleumeleuc Experience 250110

Yoyoyo Acapulco
Kitchen Music - janvier 2010

Non, le jeune à casquette torse nu avec boxer apparent figurant sur la pochette de ce disque ne fait pas du rap mexicain, même s’il a choisi pour nom Yoyoyo Acapulco. Ce très décalé norvégien fan du Velvet Underground, d’Herman Dune, de Belle And Sebastian, de Pavement et de… Public Enemy (ah, quand même !) évolue plutôt dans un registre folk/pop/rock qui pourrait sonner rebattu et cliché sauf que non, pas du tout. Notre homme un peu lunaire et pétri d’humour bizarre propose sur The Pleumeleuc Experience 250110 sa version à lui de la folk music, bien entouré par une troupe génialement bricolo armée de Kazoos, ukulélés, guitares sèches ou bruyantes, synthés chinés aux puces, boites à rythmes défoncées, micros pour chorale féminine et on en oublie. Avec sa voix de jeune Lou Reed ayant oublié d’être détestable et crispé, le lutin chantant Arne Martin Barlund surfe avec aisance et envie d’en découdre avec la pop sur ses morceaux se faisant un plaisir de flirter avec le reggae, le rock ‘n roll, la chanson norvégienne et l’antifolk punk. Les tubes amoureusement faits main ne manquent donc pas ici : The Patterns of the Swallows, Bonzai Tree, Facial, The Fund Rug National Anthem, Loot ou encore Strange Word Desire (une admirable reprise de… Chris Isaak !). Libéré, sans complexe et traversé par une foules d’idées farfelues, l’univers de Yoyoyo Acapulco permet à l’auditeur de danser tout seul chez soi (c’est un début), d’arborer un franc sourire (même au sinistre mois de janvier) et de ressentir un violent désir de vivre (en oubliant l’indécrottable laideur du monde). Les miniatures pop folk artisanales sortant – presque – à la chaîne de la mini usine de ces hurluberlus venant du froid ont réellement des petits pouvoirs spéciaux, qui permettent de booster les défenses immunitaires contre la connerie ambiante. Merci à Yoyoyo Acapulco de faire avancer la recherche contre ce tenace fléau.

Yoyoyo Acapulco est actuellement en concert.

Sites Internet : www.myspace.com/yoyoyoacapulco, http://www.youtube.com/watch?v=yxVk6XUjhBg (des clips rigolos).


chronique publiée le 30/01/2010


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire