16/06/2019  |  5204 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 12/06/2019 à 15:01:49
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Everyone

The Willowz
Green United Music / PIAS - Mars 2010

A peine 27 minutes pour 10 morceaux, autant dire que le quatrième album des californiens chevelus de The Willowz fait dans le rapide. Produit par Stuart Sikes (The Walkmen, White Stripes, Rodeo, Cat Power), l'énergie prit sur le vif est ici capital. Le son est rock, garage, blues et pas plus. Ici pas de chi-chi, on est dans le classique, dans le rock bien huilé et qui tache, tel le gasoil près à s'enflammer à chaque étincelle. Côté style on pense aux Stones, AC/DC, Led Zeppelin, White Stripes et Primal Sceam, soit des valeurs sûres et intemporelles. Espérons que The Willowz le seront à leur tour, car bien qu'ils n'aient pas inventé un son, leur savoir-faire est tel, que l'on se laisse piéger sur leur morceaux. Toujours cette mélodie qui tient à l'oreille, ce riff bienvenu et surtout la voix de Richie James Follin, qui part dans des envolés toujours étonnantes. La musique de The Willowz respire aussi le bon air de la campagne, mais avec ce souffle continuel qui guette, prêt à accentuer la flamme pour incendier tous ce qui bouge. C'est sûr ici rien de nouveau, mais comme c'est bien fait, ne faisons pas la fine bouche, et comme on dit : "C'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure confiture".
Enfin à noter qu'après des magnifiques pochettes aux photos et images chiadées, le petit dernier a une pochette des plus classique, mais qui colle finalement bien à l'image "sans artifice" de l'album. Et le petit plus pour le mordu de zique, Richie James Follin porte un t-shirt du groupe Lard, un fameux combo indus mené par l'ex Dead Kennedys Jello Biafra. Donc respect!


www.myspace.com/thewillowz
www.thewillowz.com/

chronique publiée le 29/03/2010


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire