07/12/2019  |  5277 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 06/12/2019 à 11:40:08
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Come And Get It

Eli « Paperboy » Reed
EMI - mai 2010

Bête de scène ayant déjà fait paraitre deux albums illuminés par sa très belle sa voix soul et ses compositions ultra chaudes, Eli « Paperboy » Reed enchaine avec Come And Get It, un disque pop 'n soul aussi frais et léger que sacrément sexy... Sorte de gendre idéal de la soul (il est jeune, beau, bien élevé, intelligent et parle d'amour « fleur bleue » dans ses textes...) , le musicien originaire de Boston, Massachusetts revient avec des titres produits par Mike Elizondo, connu pour son travail avec les réellement terrifiantes Pink et Gwen Stefani. Le résultat pourrait être dramatique et entrainer une lamentable dilution du talent d'Eli Husok (son vrai nom... ) dans une sorte de soupe FM. Et bien, pas du tout ! Le producteur a su mettre en valeur le son - entre soul, pop, rhythm and blues et rock - de Mr Reed, en donnant seulement des atours acceptables par le grand public à d'excellents morceaux, ouf ! L'humeur de ceux-ci oscille entre ballades langoureuses à savourer tendrement à deux (comme un Caprice des Dieux, donc), pop songs mâtinée de soul pour sautiller de joie, roucoulades soul à faire craquer les plus réfractaires et décharge de rock 'n soul propres à satisfaire même les contempteurs du style. Tout cela est très classe, car le songwriter doué qu'est Eli « Paperboy » Reed pose sa voix - épatante de versatilité et transpirant un fort caractère - sur des rythmiques imparables, des pluie de cordes sixties, des cuivres flamboyants, des guitares et des orgues vintage. Ce mix référencé mais actuel entre Sam Cooke, Wilson Pickett, James Brown, The Coasters, Otis Redding et Ike & Tina Turner fonctionne comme une cure de jouvence sur l'auditeur. Qui, à l'écoute de Come And Get It, ressentira la même délicieuse sensation que s'il partageait avec l'élu(e) de son cœur un succulent milk-shake à la fraise dans un Diner US où le meilleur de la soul music s'échappe du Juke Box... A lire également, une chronique du concert d'Eli Paperboy Reed au Printemps de Bourges 2009.

Liens : www.myspace.com/elipaperboyreed, www.elipaperboyreed.com, www.facebook.com/elipaperboyreed.


chronique publiée le 02/07/2010


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire