14/12/2019  |  5280 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 11/12/2019 à 13:47:36
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
InnerSpeaker

Tame Impala
Modular/Discograph - 25 octobre 2010

Incroyable, il semble que les effets du temps n’aient aucune prise sur ces (très) jeunes australiens. A croire, selon le titre de ce premier LP, qu’une « voix intérieure » leur aurait commandé d’emprunter la machine à explorer le temps de H.G. Wells. Non pas pour voyager dans le futur mais pour partir à la rencontre du Pink Floyd à Pompéi, faire un petit détour par le Abbey Road des Beatles avant de se trouver un (rare) petit coin de verdure chez eux, à Perth, plus proche de l’Indonésie ou du Timor Oriental que de Melbourne et Sydney.
Moins « sixtiesant » que leurs compatriotes de The Dolly Rocker Movement, le rock psychédélique de Tame Impala se situe plus volontiers dans le sillage des Sleepy Sun (leur nouvel album Fever est une merveille !) et sur les traces du Other way out du Sun Dial.
Beaucoup de soleil donc chez ce quatuor mais aussi pas mal d’effets : voix vocoder, très bonnes guitares souvent stoner et truffées de réverbération, rythmique acide… Bref que du bonheur ! Et ça buzz bien pour eux car leur tournée américaine, qui vient de s’achever, s’est souvent déroulée à guichet fermé. Décidément, l’aventure du rock psyché/hippie n’en finit pas de surprendre et d’émerveiller !


www.myspace.com/tameimpala
www.tameimpala.com/

chronique publiée le 05/07/2010


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire