10/12/2019  |  5278 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 09/12/2019 à 12:40:34
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Embryonic

The Flaming Lips
Warner Bros Records - 2009

Après le film - complétement dingue ! - Christmas On mars (2008) et avant la relecture barrée de l'album Dark Side Of The Moon de Pink Floyd avec Stardeath, White Dwarfs, Peaches et Henry Rollins (2010), les Flaming Lips ont publié fin 2009 l'album Embryonic, dont ils assurent actuellement la promotion avec de faramineux concerts dont ils ont le secret... Le dernier disque de morceaux originaux tout droit sortis des cerveaux dramatiquement cramés de Wayne Coyne, Steven Drozd, Michael Ivins et Kliph Scurlock est un must pour ceux qui désirent écouter une musique permettant d'aller sur la lune et de revenir - sains et saufs - sans dépenser une seule goutte de kérosène. Malgré sa longueur (18 titres !) et la complaisance de certaines plages psychédéliques (qui, prisent séparément, paraissent trop longues, mais sont parfaites, appréhendées dans la continuité), Embryonic est une œuvre ébouriffante qui confirme que les Flaming Lips sont les dignes successeurs de Pink Floyd, Syd Barrett, The Beach Boys et Brian Wilson... Ce disque des « Lèvres Enflammées », qui n'est pas leur meilleur mais qui se bonifie néanmoins à chaque passage et comporte son lot de mini tubes (Convinced of the hex, The sparrow look up at the machine, Worm mountain, See the leaves... ), permet d'avoir une vision assez claire (façon de parler, hein !) de ce qu'auraient pu donner des jam sessions au 21ème siècle entre les auteurs de Dark Side Of The Moon et ceux de Pet Sounds... Voix et harmonies vocales d'anges perchés dans le ciel, synthés en orbite, rythmiques groovy, guitares venant de la planète Mars et bidouillages sonores drogués forment un maelström sonore proprement renversant, d'où s'échappent de brillantes réminiscences du passé, mais propulsées dans le futur. Embryonic est à garder à portée de main, pour permettre d'être fin prêt si un violent désir de décollage se fait ressentir...

Liens : www.flaminglips.com, www.myspace.com/flaminglips, www.facebook.com/flaminglips, http://twitter.com/theflaminglips...


chronique publiée le 03/08/2010


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire