17/06/2019  |  5204 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 12/06/2019 à 15:01:49
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Hors-pistes

Robin Leduc
Tôt Ou Tard - 2010

Désormais signé sur le label Tôt Ou Tard et sans son groupe The Pacemakers (sur la pochette seulement, le groupe faisant partie du croustillant casting de l'enregistrement), Robin Leduc poursuit sa carrière avec un bon album intelligemment intitulé Hors-Pistes et principalement chanté en français, à une exception près... Pour résumer et aller vite, Mr Leduc fait dans la chanson pop de qualité, s'inscrivant avec talent dans la lignée de Dominique A, Matthieu Boogaerts, JP Nataf et Julien Baer... Si l'on pense à ces gens très bien, c'est parce que sa voix, sa manière d'aborder l'écriture et certains arrangements sont proches, mais à part ça la patte du monsieur est particulièrement présente ; son truc à lui c'est écrire des titres pouvant être à la fois ou tour à tour purement pop, classiquement chanson française, voire chaloupés ou reaggaeisants, le tout épicé avec des instrumentations fournies et originales (sifflements, cuivres, synthés, basses rondes à la Gainsbourg sixties, guitares électriques subtiles, chœurs, steeldrum, Omnichord, Mellotron, bidouillages... ) et des textes aussi désabusés que futés. Dans ceux-ci, le songwriter délicatement désenchanté manie avec art le jeu de mot, l'humour décalé et la nonchalance, ce qui donne au final de futurs tubes comme Mes idéaux (sont au plus bas), Ma dose de moral, Je casse tout, Tu montes et moi je descends, Laissez-moi passer, Offense et Zuydcoote Song, une très bonne chanson signée par le très en forme Red. Même s'il n'y a rien de révolutionnaire et si les allergiques à la chanson made in France auront un peu de mal à s'enthousiasmer (à part pour la seule chanson en anglais, un petit bijou du nom de Watch The Rain), c'est quand même le genre de disque qui réconcilie avec la chanson d'ici, à des années-lumière des boulets artistiques comme Renan Luce, Cali, Olivia Ruiz et « consorts »... Avec l'aide de son groupe The Pacemakers - le batteur Jean Thévenin, le claviériste Cyrus Hordé et le guitariste Valentin Montu -, du batteur Steve Argüelles et des doigts de fée de Fred Pallem pour les arrangements de cuivres et quelques parties de basse, Robin Leduc tire en effet la chanson française vers le haut, évitant la plupart du temps le côté franchouillard bien beauf que certains se plaisent à dupliquer, afin de s'en mettre plein les fouilles... Gentiment singulier et pas suiveur pour un sou, Hors-Pistes sera le compagnon idéal de ceux qui veulent dévaler plus souvent qu'à leur tour les pentes de la chanson non réactionnaire.

Liens : www.myspace.com/robinleducandthepacemakers, http://totoutard.com/artistes, www.dailymotion.com/video (la vidéo de Laissez-moi passer... ), www.facebook.com/robinleducandthepacemakers.


chronique publiée le 17/11/2010


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire