16/06/2019  |  5204 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 12/06/2019 à 15:01:49
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Swanlights

Antony And The Johnsons
Rough Trade - Beggars - 2010

Toujours ultra sensible et doué au plus haut point pour trousser des pop songs belles à pleurer, Antony Hegarty, propose une nouvelle fois un carnet très intime regroupant ses états d'âme et ses divagations poétiques sur le dernier opus en date d'Antony And The Johnsons, Swanlights. Au début l'on se dit qu'on ne ressentira pas un frisson aussi fort que lors de la première écoute de son génial album inaugural, et puis comme pour son deuxième disque, on replonge avec bonheur dans ce monde où les mélodies volent dans les airs, où le piano est posé sur des nuages (comme celui de Lennon sur Imagine, titre repris sur le EP annonçant Swanlights) et où les parties vocales semblent émaner d'un gracile elfe perdu sur le sol lunaire. Même l'extravagante grandiloquence de certains titres (comme Salt Silver Oxygen, où les cordes sont vraiment enflammées et les voix très travaillées... ), réussit à séduire et à sembler presque sobre, sans doute grâce à la sincérité du chanteur et songwriter. En fait seuls la coda, trop répétitive, de Thank you for your love et le titre, assez anecdotique, enregistré en compagnie de Björk - Flétta - font retomber un tout petit peu l'attention... Car à part cela, la qualité des émotions procurées par cette nouvelle collection de chansons d'Antony And The Johnsons est particulièrement élevée. Ecoutez The Spirit Was Gone, Ghost, The Great White Ocean, I'm in love, Christina's farm pour vous en convaincre... et replonger vous aussi en un quart de seconde !

Liens : www.antonyandthejohnsons.com, www.myspace.com/antonyandthejohnsons.


chronique publiée le 19/11/2010


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire