07/12/2019  |  5277 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 06/12/2019 à 11:40:08
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
I See Mountains

Leopold Skin
Kütu Folk Records - Discograph - 22 novembre 2010

Deuxième album chez Kütu Folk Records pour Damien Fahnauer aka Leopold Skin, qui passe clairement à la vitesse supérieure avec un I See Mountains, plus mûr, plus électrique et plus original que le prometteur Leopold Skin & The Blue House Dandelions, paru en 2009 mais enregistré en 2008, avant une escapade très marquante au Canada dont on trouve des réminiscences ici. Le nouvel opus - dont les prises ont été réalisées dans le studio de Christophe Adam à Montferrand avec une Dream Team réunissant le propriétaire des lieux mais également des membres éminents de Garciaphone, St Augustine, The Delano Orchestra et Pastry Case à la basse, à la guitare, à la batterie, aux chœurs et au violoncelle - permet au jeune folkeux clermontois de dévoiler dix morceaux flambants neufs formant une œuvre à la fois intimiste, poignante, élégiaque et superbement teintée de psychédélisme pop folk rock... Si le résultat final gravé sur disque est légèrement en deçà des récentes prestations scéniques où l'album était joué en intégralité de manière époustouflante, il faut néanmoins lui reconnaitre une incroyable capacité à envoyer l'auditeur voler au dessus des nuages avec une vue panoramique sur les volcans d'Auvergne et les grands espaces canadiens ou américains... Ces endroits qui ont inspiré Damien Fahnauer au même titre que les disques de Beach House, Nick Drake, El Boy Die, Dylan ou Phosphorescent apparaissent subrepticement quand on écoute I See Mountains en fermant les yeux. Puis l'on se laisse délicatement bercer, retourner émotionnellement ou propulser en orbite par l'alternance de titres purement folk (où la voix très touchante et la guitare en bois font vraiment de l'effet) avec de très réussies tentatives de rock 'n folk truffé de guitares électriques psyché, rythmes basiques, harmonies vocales divines et arrangements fournis. Lonesome & Cold (LE tube du disque, avec de bouleversants chœurs à pleurer de joie !), Goodbye (quelle classe cette chanson !), First Morning Light (ouverture impeccable de cet opus), Howling Voices, Misty River, House In A Tree,Please Get Out ! et I See Mountains (de magistrales folk rock songs déstructurées) ont tout pour agrémenter parfaitement des soirées mélancoliques au coin du feu en hiver, des veillées nocturnes prés d'un lac en été ou des rêves éveillés peuplés de fantômes bienveillants toute l'année...

Leopold Skin est en tournée actuellement...

Liens : www.myspace.com/leopoldskin, www.myspace.com/kutufolkrecords, http://kutufolk.com, www.facebook.com/pages/Kutu-Folk-Records.


chronique publiée le 24/11/2010


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire