07/12/2019  |  5277 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 06/12/2019 à 11:40:08
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Control This

Free Moral Agent
Chocolate Industries/Module - 2010

Sur la pochette un couteau de boucher ! Est-ce pour nous couper en morceaux si on n’est pas assez réceptif au foutraque sonore de ce groupe californien ? En effet ce premier album contient 12 titres qui n’ont pas de rapport entre eux. Il faut dire que dernière ce groupe on trouve Isaiah « Ikey » Owens , le claviériste de Mars Volta, également guest de choix chez Prefuse 73, Saul Williams, Danger Mouse, Flying Lotus, Crystal Antlers. Malgré cet emploi du temps bien rempli, notre homme à trouvé des moments de liberté pour concocter avec 5 musiciens de qualité cet album. Ici la musique est un heureux mélange de funk, de psyché, de rock, de free, de hip-hop, de prog, de soul et de jazz, le tout dominé par la voix trip hop, sauvage et habitée de Mendee Ihikawa. Un peu comme à l’époque acid jazz ( US3, Arrested Development), ce groupe mélange avec réussite les genres, pour en faire ressortir un gâteau de noël qui clignote à tout-va. Il faudra donc de nombreuses écoutes, pour bien ingurgiter tout ce qui se trouve à l’intérieur de cette galette des rois. Proche du concept album format 33t double vinyle, avec les mots « Control This» qui reviennent comme une obsession et les titres qui s’enchainent comme un nouvel épisode d'une série TV, la musique de Free Moral Agent est un voyage cosmique avec parfois des aspects world, mais sans billet de retour. On peu en effet rester scotché sur certains titres comme Ageless ou sur la reprise Little Trouble Girl de Sonic Youth. Au final ce Control This vous est destiné si vous êtes parés à écouter dans la nuit (en 3h et 5h) une musique sans frontières, telle une radio mondiale esprit Radio Nova, le tout avec beaucoup de surprises à chaque coin de rue. Gardez l'esprit aventureux !


www.freemoralagents.com/
www.myspace.com/freemoralagents

chronique publiée le 24/11/2010


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire