21/09/2019  |  5232 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/09/2019 à 14:39:42
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Cute Horse Cut

Gablé
Loaf Recordings - Alter K - Module - 22 mars 2011

Maitres incontestés du punk 'n hip pop électro bricolo, les Normands de Gablé continuent leur fière lutte contre l'ignoble formatage sur leur nouvel album intitulé Cute Horse Cut, à paraitre le 22 mars 2011... A l'aide d'instruments bizarres utilisés à très, très bon escient, de collages sonores particulièrement surréalistes, d'idées bien loufoques, de beats étranges, d'influences disparates et de textes improbables, les membres de la bienheureuse troupe de dingos (jouissive à voir en live !) réussissent une fois de plus un miracle presque aussi dur à réaliser que celui supposément exécuté par Jésus de Nazareth quand il marcha sur l'eau (selon des ouï-dire) : ils arrivent à rendre accrocheurs et addictifs aussi bien leurs délires complétement foutraques que leurs désirs fous de musiques hybrides. La chanson folk pop, la pop synthétique (ou pas), le gospel foldingue, le hip hop borderline, le post rock punk gothique, la musique de chambre très mal rangée, le country blues venu de la planète Mars et l'électro extra terrestre trouvent donc un hallucinant terrain d'entente au sein des dix neuf (oui, 19 !) morceaux de Cute Horse Cut, enchainés comme sur un concept album qui raconterait une histoire aussi abracadabrantesque que captivante et impossible à oublier... Sans avoir l'image, juste en écoutant ce disque « melting pot » provoquant moult émotions et sensations contrastées, on voit très clairement les micros passer de mains en mains, les instruments circuler à la vitesse de l'éclair entre les musiciens et les bidouillages sonores s'effectuer au petit bonheur la chance au milieu de la nuit... Tels de violents poisons qui ne tueraient pas mais donneraient envie de se passer cette musique en boucle, les titres de Gablé deviennent souvent de mini tubes dérangeant éhontément la quiétude, le genre de trucs pouvant être taxé d'outrage aux bonnes mœurs de la musique plongée dans le formol : Cyanure, Day, My Diamond Pond, 0000, Pills, Too Fat To Fart To Fight, Who Tells You ?, Bunch, Brick Trick... Vive Gablé, vive Cute Horse Cut et vive la prochaine tournée !

A lire également, des comptes rendus de concert de Gablé à la Coopérative de Mai en juin 2009 et aux Transmusicales de Rennes en décembre 2009.

Liens : www.myspace.com/gableacute, http://gable1.free.fr/index.html, www.myspace.com/loafrecordings, www.l-o-a-f.com/.


chronique publiée le 02/02/2011


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire