20/09/2019  |  5232 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/09/2019 à 14:39:42
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Cornershop & the Double ‘O’ Groove of

Cornershop featuring Bubbley Kaur
Ample Play Records/Differ-ant - 14 Mars 2011

Pour financer ce nouvel album, Cornershop a fait appel aux fans (via PlegeMusic). Avec la crise du disque, c’est peut-être aujourd’hui un des moyens les plus rapides et rentables pour un groupe de pouvoir enregistrer sa musique et ensuite la publier, comme Cornershop, sur son propre label.
Sur cet album, Tjinder Singh ne chante pas, il a laissé ce rôle à la délicieuse Bubbley Kaur. Elle était déjà présente sur le single Topknot (sortie en 2004), titre également présent sur ce disque. Tjinder a rencontré Bubbley Kaur, grâce à un ami chauffeur de taxi qui lui a dit qu’il connaissait une fille à la voix splendide. A cette époque, Bubbley chantait des chansons traditionnelles Indiennes dans les mariages et dans des cérémonies tout en travaillant dans un Lavomatic. Tjinder l’a encouragée à écrire des chansons, à partir desquelles il a créé la musique. Parfois c’était l’inverse, une petite note de musique basique modelée par les doigts en ébullition de Tjinder sur laquelle Bubbley improvisait.

Autant dire que le résultat obtenu est une petite réussite. L’album est d’une fraicheur exquise, qui sonne diablement bien à l’oreille. Si le côté exotique emprunté à la musique traditionnelle de l’Inde est votre « face » préférée de Cornershop, par rapport au côté anglais pop/rock indé du groupe, vous allez adorer cette nouvelle livraison. C’est en effet le soleil de l’Inde, mais aussi de l’orient qui rayonne à tout va à travers la voix de Bubbey et la musique groove de Tjinder et Ben Ayres , comme sortie d’un juke-box. Soit une musique riche, où tradition se mélange avec la magie de la pop/électro occidentale.
Portés par la dynamique de Bubbley, Tjinder et Ben ont eu l’esprit très habité, très inspiré pour créer 10 chansons à fredonner en remuant les hanches avec les bras qui tournent autour. Bubbey possède une petite voix (limite intonation japonaise) adorable remplie de soleil et qui pétille à tout va. On a l’impression de se balader dans les rues de Bombay, assis au fond d’un taxi, avec la radio en fond sonore qui diffuse une musique euphorisante, une sorte de mix effectué par un DJ. Oui une fois de plus, Cornershop résonne divinement bien dans nos oreilles.
Enfin, après les oreilles, n’hésitez pas à éblouir aussi vos yeux sur les 2 clips extraits de l’album : United Provinces Of India et Supercomputed disponible sur youtube

(Interview de Cornershop, ici:)




www.myspace.com/cornershop
www.cornershop.com/
www.youtube.com/watch?v=V-S_plBC1BQ

chronique publiée le 21/03/2011


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire