22/09/2019  |  5233 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/09/2019 à 11:27:25
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Both Ways Open Jaws

The Do
Cinq 7 - Get Down! - Wagram - 7 mars 2011

Coqueluche deux ans durant de toutes les salles de concerts et festivals de France (voire de l'Europe entière... ), le duo franco-finlandais The Do revient début 2011 avec un nouvel album intitulé Both Ways Open Jaws, un disque que les fans du premier opus - A Mouthful - devraient apprécier même s'il est un peu moins accrocheur au premier abord... L'écriture d'Olivia Merilahti/Dan Levy et leur son pop 'n folk world avec arrangements aussi bohèmes que bricolos sont en effet immédiatement reconnaissables, mais le couple de musiciens a cherché à être original et à ne pas suivre à la lettre une formule toute faite... On pense à plusieurs options en découvrant les nouveaux morceaux : mini fanfare d'Europe de l'Est ? musiques tribales ? bande son idéale pour une aurore boréale ? hip hop jazz des ages farouches ? Björk du 21ème siècle ? Les mâchoires grandes ouvertes - Both Ways Open Jaws donc -, Olivia et Dan semblent avoir croqué à pleines dents dans la liberté que leur a apporté leur foudroyant succès. Sachant pertinemment que leur future musique serait écoutée avec attention, ils en ont profité pour expérimenter avec tous leurs instruments (en évitant souvent la guitare électrique), en se servant de mystérieuses machines à faire des bidouillages et autres ustensiles de cuisine. Sans chercher à façonner des tubes calqués sur On My Shoulder, The Do donne ainsi une suite bienvenue à son opus inaugural. De l'irrésistible ballade inaugurale Dust It Off (où comment provoquer beaucoup d'émotions avec juste une voix, un orgue et quelques beats électroniques) au final spectral, Moon Mermaids, en passant par les futurs hits de pop joliment folkloriques et Lo-Fi Bohemian Dances, Gonna Be Sick !, Too Insistent, Slippery Slope, The Calendar et Smash Them All (Night Visitors), The Do réitère l'exploit de son premier opus... C'est à dire arriver à être dans l'air du temps tout en incorporant des sons bizarres et décalés dans son shaker musical, rester très accessible la plupart du temps, mais sans sombrer dans la drague éhontée du grand public.

Liens : www.myspace.com/thedoband, hwww.thedo.info, www.facebook.com/thedoband, http://twitter.com/thedoband, www.deezer.com/fr/#music/the-do/both-ways-open-jaws...


chronique publiée le 31/03/2011


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire