07/12/2019  |  5277 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 06/12/2019 à 11:40:08
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Divisadora Ep

Garciaphone
Kütu Folk Records - 29 novembre 2011

Déjà auteur en 2009 d'un excellent EP autoproduit, Everyone Goes Home In October, le trop méconnu songwriter folk pop rock clermontois Garciaphone revient avec Divisadora, un très beau nouvel EP qui bénéficie d'une sortie sur Kütu Folk Records. Cette signature sur le label clermontois permettra à Oliver PerezGarciaphone, c'est lui ! - de présenter ses œuvres mélancoliques et très bien écrites lors d'un concert aux Transmusicales de Rennes en décembre 2011, à l'occasion d'une carte blanche à la maison de disques de Delano Orchestra, Evening Hymns, St Augustine, Pastry Case et Hospital Ships, entre autres ! Au milieu de ces nombreux autres artistes classieux, Garciaphone ne fera pas tâche, bien au contraire... Car les chansons présentes sur Divisadora sont toutes de petites merveilles heureuses d'être tristes et d'évoluer entre pop aérienne, folk minimaliste et rock indé américain. Discret, humble et patient (il a joué pour d'autres groupes en tant que batteur), Oliver Perez a aussi l'immense mérite de composer des chansons intemporelles, toujours bouleversantes (sa voix à la Elliott Smith, désespérée mais pas geignarde, émeut à chaque mot chanté) et souvent tubesques (elles restent en tête dès la première écoute). On se souvient bien sûr de son génial Tornadoes, tentative réussie d'électro pop folk à la The Notwist, présente sur le 1er EP et très bien réarrangée ici, mais on pourrait également citer les très accrocheurs Bad Sheperd et Oil ! avec leurs guitares à la Pixies/Grandaddy, ou encore Blankets et Silt et leurs ambiances à la Elliott Smith/Neutral Milk Hotel. Pas la peine de tout détailler, cet Ep est juste magistral et les 6 titres de Divisadora EP sont tous impeccables. Avec une telle carte de visite à présenter, Garciaphone devrait très, très vite faire parler de lui et être reconnu partout en France...

A lire également, des chroniques de concerts de Garciaphone à la Coopérative de Mai, avec Fujiya & Mijagi et Candy Clash, et avec Fredo Viola, Declan de Barra et Holmes.

Liens : www.myspace.com/garciaphone, www.facebook.com/garciaphone, www.facebook.com/pages/K%C3%BCtu-Folk-Records, www.kutufolk.com..


chronique publiée le 13/12/2011


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire