11/12/2019  |  5280 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 11/12/2019 à 13:47:36
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Lust Last Liebe

Sprung Aus Den Wolken
Le Son du Maquis/ Harmonia Mundi - Novembre 2011

Sprung Aus Den Wolken (en VF : « Surgi des nuages »), fait parti de ces groupes des années 80 que l’on croyait à jamais disparu du monde musical. Et bien voilà que nous vient un nouvel album d’une incroyable force, comme si rien n’avais changé depuis la chute du mur de Berlin.
Pour rappel SADW est un duo industriel berlinois proche d’Einsturzende Neubauten. Alexander Hacke a d’ailleurs joué avec eux. En 1987 SADW a sorti l’album The Story Of Electricity avec le titre Pas Attendre (que l’on retrouve aussi sur la BO du film Les Ailes Du Désir) et qui est devenue un classique de la musique industrielle. Donc en novembre 2011, voici Lust Last Liebe, avec toujours aux commandes l’artiste peintre Kiddy Citny et, « petit » changement Renault Shubert de Film 2 qui remplace Peter Prima.
A l’intérieure des sillons gravés, on y trouve tous les ingrédients du genre. Chant en allemand (mais avec quelques mots en français sur le magnifique Fur Immer Fur Uns proche du duo Gainsbourg/Birkin), percussions métalliques, ambiance et rythmes punk/rock poisseux, atmosphère cabaret et musique électronique passé dans les tuyaux des 2 cerveaux de SADW. Sur l’album, pas mal d’invités dont Thomas Wydler de Die Haut et des Bad Seeds. A l’écoute de cette musique on revient à Berlin 81/85 (Malaria, Die Haut, Neubauten, Gina X), et après les divers revivals after punk, on peut dire que la musique de SADW reste moderne.


chronique publiée le 21/12/2011


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire