25/08/2019  |  5227 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 22/08/2019 à 13:53:53
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Blues Funeral

Mark Lanegan Band
4AD - Beggars Banquet - 6 février 2012

Huit longues années après la sortie de son précédent album, Bubblegum, Mark Lanegan effectue un très brillant retour avec Blues Funeral, un album où sa voix méchamment grave fait une fois de plus merveille, où ses morceaux entre blues, rock stoner et pop marquent au fer rouge et où sa clique de musiciens triés sur le volet (Alain Johannes, Josh Homme, Jack Irons, Greg Dulli... ) apporte un indéniable plus. Pas la peine d'en écrire des tartines : Blues Funeral est une très, très grande réussite ! Sur laquelle on retrouve avec joie les côtés ténébreux, hyper sombres et toxiques de l'ex Screaming Trees au CV des plus classieux : partenaire des débuts de Kurt Cobain, compagnon de route des Queens of The Stone Age, moitié de Gutter Twins et partenaire de duo avec Isobel Campbell... Il y a donc ici des ballades apocalyptiques - superbes et envoutantes Phantasmagoria Blues, Leviathan, Deep Black Vanishing Train, Bleeding Muddy Water, St Louis Elegy - d'où surnagent des grognements désespérés qu'on jurerait sortir des cordes vocales d'un Iggy Pop dépressif. Mais si le Mark Lanegan Band a toujours son sempiternel blues, il sait changer de tonalité, aérer le propos et le transposer dans des contrées plus pop, plus rock 'n roll, en un mots plus "légères" (sic). Synthés, guitares bidouillées, rythmes plus enlevés, cordes étranges et autres idées de production bienvenues permettent à ce très recommandé nouvel opus de pouvoir éventuellement postuler à quelques passages radio avec Ode To Sad Disco, Harborview Hospital, The Gravedigger's Song, Gray Goes Black, Riot In My House et autres mini tubes, qui satureraient les ondes si le monde était mieux fait. Quoi qu'il en soit, le très réussi Blues Funeral sera l'occasion de voir la « bête » Lanegan rugir ses morceaux admirablement profonds en live (et dans le noir), une expérience qui retourne les tripes.

Liens : http://marklanegan.com, www.facebook.com/MarkLanegan, www.4ad.com...


chronique publiée le 12/03/2012


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire