23/11/2017  |  4913 chroniques, 162 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 22/11/2017 à 15:26:04
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Aufheben

Brian Jonestown Massacre
A Records/Differ-ant - 30 avril 2012

Après 2 albums de souffrance aux sonorités expérimental/noise, Anton Newcombe revient avec un album apaisé presque « pop » où l’on trouve des titres au format chanson avec des mélodies qui laissent rêveur. L’album a été enregistré en bonne compagnie chez lui à Berlin, notamment avec le retour de Matt Hollywood (présent dans la formation originale du BJM) et l’ex Spacemen 3 et Spiritualized Will Carruthers. Dans l’équipe il y a aussi la chanteuse finlandaise Eliza Karmasolo, Thibault Pesenti (de Rockcandys) et Constantine Karlis ex membre du groupe néozélandais Dimmer.
L’ambiance générale de l’album respire le plaisir des musiciens à jouer ensemble. On sent qu’ils se sont tous bien trouvés pour réaliser au mieux les 11 titres d’Aufheben. Est-ce qu’avec l’âge, le tyran Anton s’est calmé auprès de ses compatriotes ? Ou tout simplement c’est l’air de Berlin, sa nouvelle résidence qui le rend « presque » zen. Car Aufheben dégage par instant une atmosphère zen, quand la flûte de pan se met à siffler avec le tambourin et le sitar (sur l’instrumental Face Down On The Moon). Mais attention, malgré en ouverture le chant des oiseaux et du coq, les chœurs religieux, ici on n’est pas dans le trip hippie/baba avec robe à fleurs, car l’odeur du patchouli est malgré tout imbibé de brume psyché et new wave et de remontées d’alcool. Entre le Velvet Underground, Spacemen 3, Pink Floyd/Syd Barrett, Stones époque Their Satanic Majesties Request, parfois des guitares à la Cure (sur Viholliseni Maalla) et le clin d’œil à New Order sur le titre Blue Order New Monday, ce 13ème album éclectique est vraiment agréable à écouter et surtout à réécouter. La voix d’Anton est posée et magnifique. Il ne gueule pas, il ne braille pas, non il chante. Sur Seven Kinds Of Wonderful, la voix d’Eliza est un bonheur à écouter en mode replay jusqu’à décoller vers des hauteurs sans plafond. Le titre I Wanna To Hold Your Other Hand aux couleurs Spacemen 3/Primal Scream est une petite merveille qui pourrait devenir un tube. Inutile de passer en revue tous les titres, sur Aufheben tout est bon à écouter. Vous savez ce qu’il vous reste à faire, surtout si vous aviez laissé de côté les derniers albums de l’instable Newcombe. Oui BJM est de retour, et il ne faut pas le rater, son cru 2012 est de très bonne qualité.

Brian Jonestown Massacre sera en tournée en France à partir de 13 juin :
13/06 à Rennes (L’Etage)
14/06 à Toulouse (Le Bikini)
17/06 à Montpellier (Le Rockstore)
30/06 à Evreux (festival Le Rock Dans Tous Ses Etats)
01/07 à Belfort (festival Les Eurockennes)
03/07 à Clermont-Ferrand (La Coopérative de Mai)
04/07 à Paris (Le Trianon)




www.brianjonestownmassacre.com

chronique publiée le 25/05/2012


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire