09/12/2019  |  5278 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 09/12/2019 à 12:40:34
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Oshin

DIIV
Captured Tracks Records/Differ-ant - Août 2012

DIIV (qu’on prononce « Dive » comme le titre du morceau de Nirvana dont DIIV est fan) est un jeune groupe (formé en 2011) qui vient de Brooklyn. Parmi les 4 musiciens de DIIV, il y a Zachary Cole Smith connu pour être aussi le guitariste du groupe Beach Fossils et Colby Hewitt également batteur dans le groupe Smith Westerns. Après cette petite présentation, parlons de leur musique.
DIIV fait une musique indie à forte connotation shoegaze. Le son des guitares est aérien, la voix est posée et glisse sur des mélodies cristalines. On pense au son des Cure du début, au Chameleons, Pale Saints, Stone Roses et à Ride. On peut dire que DIIV est proche des groupes actuels tels que Crocodiles, Memoryhouse et Weekend. Les 13 titres de ce premier album, forment un bel ensemble compact très plaisant à écouter, surtout si l’on a gardé son âme d'adolescent un peu rêveur et poétique. Une des forces de DIIV est de composer des mélodies cotonneuses qui accrochent instantanément à l’oreille. Elles flottent entre nos oreilles pour ne plus nous quitter. On ferme les yeux et on se laisse emporter jusqu’à l’ivresse, par ses morceaux aux rythmes bien ficelés. Certes DIIV ne révolutionne pas le genre shoegaze, mais leurs compos sont tellement efficaces, que l’on ne peut pas résister à leur son puissant et très prenant. DIIV a l’étoffe d’un groupe dont la carrière peut être longue et ténébreuse, comme par exemple le parcours des Cure. Prenons la boule de cristal et souhaitons leurs une belle route pop et rock.

DIIV sera en concert à Paris le 23 août au Glazzart dans le cadre des concerts en plein air du festival La Plage.


www.facebook.com/diivnyc
capturedtracks.com/

chronique publiée le 05/08/2012


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire