10/12/2019  |  5278 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 09/12/2019 à 12:40:34
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Circles

Moon Duo
Souterrain Transmissions - 1 octobre 2012

Je ne vais pas prendre de raccourci, le 3ème album de Moon Duo est une petite merveille. C’est tout simplement l’album de l’automne 2012. Pendant que vous vous extasiez d’émerveillement devant XX (d’accord leur cold wave est correct, mais de là à en faire le buzz de la rentrée 2012, faut pas pousser), lâchez un peu prise et tendez plutôt l’oreille sur Circles. Si vous êtes fan de Suicide, Spacemen 3, Spiritualized, des voix d’Alan Vega, de Ric Ocasek et autres sonorités et ambiances space et krautrock, vous allez vous régaler avec les 9 titres ici présent. Ici les mélodies sont des petites perles à la fois pop et hallucinogènes, à en donner des frissons auditifs à n’importe quelles paires d’oreilles suffisamment ouvertes. Après avoir sorti en 2011 avec Wooden Shjips, le splendide album West, le chanteur guitariste Ripley Johnson continu sur sa lancée à composer des titres tous simplement géniaux. Mais qu’est ce qu’il cache dans sa longue barbe pour être aussi inspiré ? Avec Moon Duo en compagnie de Sanae Yamada, notre hippie de San Francisco nous entraine vers l’espace, mais sans prendre la fusée. Non, cool, cool, ici on plane, on décolle pépère sur les solos de guitare répétitives de Ripley, et les vibrations acides sorties du synthé magique de Sanae. Du grand art cosmique! Et si derrière la face cachée de la lune, il y avait tout simplement notre duo en plein travail ?
Enfin, à noter la magnifique pochette qui enveloppe cette musique lunaire. La version vinyle sera donc préférable.

A l’occasion de leur tournée américaine et européenne, Moon Duo sera en France pour quelques dates de concerts :
25/10 – Paris – Point Ephémère
26/10 – Reims – La Cartonnerie
27/10 – Vendome - Les Rockomotives Festival
29/10 – Montpelier - Le Rockstore
30/10 – Lyon - Sonic



moonduo.org

chronique publiée le 19/09/2012


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire