15/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
The Ballad Of Boogie Christ Acts 1 & 2

Joseph Arthur
Real World Records/Harmonia Mundi - 9 septembre 2013

Depuis quelques années, alors qu’il était dans la réalisation de ses nombreux albums (9 au total), Joseph Arthur (originaire de l’Ohio, mais installé à Brooklyn) avait en parallèle sous le coude le projet The Ballad Of Boogie Christ Acts 1 & 2. Comme un peintre en perdition sur plusieurs tableaux, notre poète n’arrivait pas à finaliser son projet, qu’il trainait comme un boulet. En 2013 le « boulet » a enfin pris forme. Vu le résultat, on comprend qu’il a fallu du temps pour finaliser ce qui allait devenir un double album avec 24 titres « librement inspiré de son propre parcours ».
La liste des invités est impressionnante : Garth Hudson (The Band), Catherine Popper (Jack White), Ben Harper, Jim Keltner (batteur de Bob Dylan, John Lennon), Juliette Lewis, Paul Cantelon (compositeur de BO de films) et plein d’autres musiciens et chanteurs. Avec tout ce beau monde, l’auteur, compositeur, interprète Joseph Arthur, a réalisé 24 morceaux où la folk se mélange au rock, à la pop, au blues et parfois au gospel, ce qui n’est pas étonnant quand on est habité par la religion. Par moment sa voix, ses arrangements précieux, nous font penser à Ian McColluch avec ses projets solo (et donc à Léonard Cohen), mais aussi à REM pour le son « ricain ». Certes Joseph Arthur n’invente pas un nouveau genre musical, son style reste relativement classique, à savoir le poète qui a ses moments de colère (les passages rock) et ses moments de calme (les passages folk).
Malgré le temps écoulé pour concrétiser l’album (6 ans !), et les nombreux studios éparpillés dans des villes aux 4 coins des states (chez lui, à New York, Minneapolis et Los Angeles), The Ballad Of Boogie Christ Acts 1 & 2 reste homogène, reste dans le ton. Les balades se fondent au travers des riffs rock et folk. Ici nous sommes en pleine harmonie, grâce aux arrangements soignés qui nous font traverser les paysages ricains. La photo de la pochette reflète bien l’ambiance de ce double album. La photo en sépia montre Joseph Arthur qui porte dans ses mains deux ailes, soit une image poétique et pieuse. L’ambiance générale est ici très spirituelle, très habité, avec une certaine grâce qui vient titiller nos sens. Par moment il est conseillé de fermer les yeux (pour prier ?). Alors chantons avec le père Joseph « Alléluia, Alléluia », et tapons dans nos mains les airs de The Ballad Of Boogie Christ Acts.
Enfin à noter que l’album est édité sur Real World Records, le label de Peter Gabriel.


www.josepharthur.com/

chronique publiée le 17/09/2013


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire