18/10/2019  |  5245 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 16/10/2019 à 17:52:45
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Nuit Fatale

Rikkha
Le Bison/Idaiyan/Musicast - Mai 2013

Après 2 EP’s, voici le temps du premier album pour ce jeune groupe rock parisien qui nous invite à passer avec eux une « nuit fatale ». Rikkha est un groupe exubérant composé de la cracheuse de feu Juliette Dragon, et surtout connue pour être la reine des soirées cabaret burlesque avec ses Filles de Joie, de Lady Machin (également bassiste du groupe rioot girl The Ragnoutaz), du futé Seb Le Bizon (entre autre ex Les Ejectés, la fanfare Des D’où Dingues…) et d’Erick Borelva (batteur très sollicité par Noel Akchoté, The Last Poets, Sister Iodine…). Avec ce CV, inutile de préciser que nos artistes ne sont pas des manchos juste bon à jouer dans le métro pour demander une petite pièce jaune. Non, Rikkha est un excellent groupe de rock garage teinté de glam et de punk rock gothique. Leurs morceaux sont DIABLEment efficaces. Les riffs 100% jus de rock’n’roll animal sont des brûlots destinés à être repris par les jambes, les bras et la tête. L’album c’écoute comme la BO d’un road movie revisité par Quentin Tarentino, ou la lecture d’une revue avec des pin-ups. Quelque part entre les Cramps, Lords Of The New Church, B’52’s, Jad Wio et Lili Drop, le rock haut en couleur de Rikkha nous donne la banane (flambé) et l’envie de faire la fête toute la nuit avec des filles de joie et les garçons dandy qui aiment se travestir. En plus des morceaux bien taillés dans la braise du rock, Rikkha soigne son look (sortie d’un cartoon ou du film The Rocky Horror Picture Show) et ses prestations scéniques. Bref Rikkha est un groupe complet à découvrir dès maintenant !


www.rikkha.com/
www.lebison.com/

chronique publiée le 01/10/2013


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire