29/01/2020  |  5296 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 27/01/2020 à 17:39:51
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Traditori Ditutti

Calibro 35
Record Kicks/La Baleine - 23 octobre 2013

Au cinéma il y a les réalisateurs Quentin Tarantino et Robert Rodriguez qui rendent hommage aux films de genre des années 60-70’s. Dans les films de genre (souvent inspirés de films à succès tels que Mad Max, Inspecteur Harry, Stars Wars, Les Dents de la Mer, Alien, Terminator) on trouve de la science fiction, du polar, de la blaxploitation, du kung fu, du western spaghetti, du giallo, le post apocalypse. Et bien en musique il y a les groupes Combustible Edison, Spindrift, Big Boss Man et les italiens de Milan, Calibro 35. Le groupe s’est formé en 2007, suite à la demande du producteur Tommaso Colliva pour enregistrer une BO avec les classiques de l’âge d’or du cinéma italien. Ce qui n’aurait du être qu’une petite aventure, s’est prolongée pour en faire un véritable groupe, avec à ce jour 7 albums et divers compils. Certains de leurs titres sont même repris dans des blockbusters américains comme Red avec Bruce Willis.
Ainsi depuis 2007, ce groupe italien rend hommage aux BO de films italiens de l’époque glorieuse des sixties et des seventies. L’époque où l’Italie sortait à la pelle des superbes films, grâce à des metteurs en scène inspirés comme Dario Argento, Mario Bava, Lucio Fulci, Sergio Sollima, Sergio Martino. Les musiques étaient signées par les maitres Ennio Morricone, Bruno Nicolai, Maurizio de Angelis, Piero Piccioni. Pour ce nouvel album, Calibro 35 se penche sur les BO de films du style policier italien. Des films qui avaient pour titres : La guerre des gangs, Milano calibro 9, Revolver, Poliziotti Violente, Roma Violenta. Dans le style musical BO polars 70, Calibro 35 assure un max. Ca groove, ca sent les courses poursuites de voitures, mais aussi les moments où le « héros » policier sans peur et sans foi ni loi se promène dans les rues de Milan, Rome ou de Naples. Dès les premières notes du Prologue on est dans l’ambiance urbaine. Ca va chauffer sévère ! Faudra pas faire chier l’inspecteur (payé une misère), car la riposte est immédiate. Oui les 4 musiciens de Calibro 35 ont l’art de créer l’ambiance polar matinée d’easy listening (il y a même les soupirs féminins…) sans plagia forcé. Chez eux la musique roule comme une boule de billard qui pourrait servir d’arme fatale. Ce disque aurait sa place sur l’excellent label allemand Crippled, spécialisé dans les BO et compiles vintage (Berreta 70, Vampyros Lesbos). Bref Cabibro 35 c’est du grand calibre prêt à dégainer sur tout ce qui GROOVE.


www.calibro35.net/

chronique publiée le 22/10/2013


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire